Anne Hidalgo veut-elle vraiment transformer Paris en ville 100% vélo ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Anne Hidalgo veut-elle vraiment transformer Paris en ville 100% vélo ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  13/09/2020 16:20
Anne Hidalgo veut-elle vraiment transformer Paris en ville 100% vélo ?

Réélue sans difficulté à la Mairie de Paris, Anne Hidalgo persiste et signe en imposant la mobilité douce pour tous, sans pour autant calmer ses plus fervents détracteurs qui l’accusent d’avoir déclaré la guerre non seulement aux voitures, mais aussi aux transports en commun. Celle qui déclarait en 2019 que « Paris soit la capitale mondiale du vélo » déraille-t-elle ?

Vent de haine. Cela ressemble à un tir groupé : en cette rentrée marquée par des tensions liées au regain de COVID-19, et alors que bouger librement ressemble plus que jamais à un combat, de nombreux médias de droite, voire un peu plus que ça, semblent avoir trouvé la principale coupable à tous nos maux : Anne Hidalgo. Du Figaro à Valeurs Actuelles, nombreux sont ceux à fustiger la politique de l’édile, jugée trop écologique, pas assez pratique et surtout responsable à elle seule des embouteillages qui polluent (sic) la capitale. Pistes cyclables temporaires, fermeture de la rue de Rivoli aux automobilistes, projet de limitation à 30 km/h pour toutes les voitures « intra-muros », les raisons de klaxonner, effectivement, ne manquent pas.

Paris, 4ème ville la plus embouteillée au monde. Si la fronde médiatique est violente, c’est parce qu’un classement mondial établi récemment par Inrix place la capitale française 4ème ville la plus embouteillée au monde en 2019. L’une des raisons de cette dégringolade (Paris était 7ème en 2018), toujours selon ses détracteurs, est la volonté même de la mairie de créer cette saturation pour décourager les Parisiens de prendre leur voiture. Il est vrai que ce que certains appellent la « politique du pire » est étayée par de récentes mesures, comme le Plan vélo qui a permis 1000 km de pistes cyclables en plus, ou le premier tronçon du Vélopolitain, qui évidemment réduit et complique la traversée de Paris à quatre roues. Sur les réseaux sociaux, la minorité bruyante se délecte tous les jours un peu plus de ce qui ressemble à un chaos pour la mobilité.

Dans une interview accordée en 2019 au JDD, Anne Hidalgo ne faisait guère de mystère sur ses intentions : « Je veux que Paris soit la capitale mondiale du vélo. » Ce désir, calqué sur de grandes métropoles comme Copenhague ou Amsterdam, la maire fraîchement réélue le met désormais en application, renforcée par son score aux dernières élections qui l’a confirmée à son poste jusqu’en 2026. Une éternité, à l’heure Twitter, mais avec à l’actif d’Hidalgo déjà quelques signes de réussite, comme celui du Vélib’ qui vient de dépasser les 400 000 abonnements, comptant 77% des déplacements des usagers dans Paris même. Le déconfinement, puis la désaffection des transports en commun – la vitesse des bus a elle-même été considérablement réduite ces dernières années – n’ont fait qu’accélérer cette lame de fond.

Paradoxalement, et alors qu’Anne Hidalgo semble en pleine croisade contre le diesel et l’autosolisme, la mairie de Paris a limité le nombre d’opérateurs de trottinettes en free floating à trois depuis septembre : seuls Dott, Lime et Tier sont autorisés à circuler ; les modèles d’Uber Jump ayant été abandonnés face aux nombre de modèles déployés par la concurrence. À la place, la firme américaine a préféré privilégier… le vélo. En s’associant à Lime. De quoi confirmer, au-delà de la guerre entre opérateurs, que l’avenir de la mobilité dans Paris est plus que jamais tourné vers les alternatives à la voiture. Pour le bilan final, il faudra attendre les prochaines élections. D’ici là, vérifiez si les utilisateurs des différents services restent fidèles sur le long terme. De ces chiffres dépendra la capacité d’Anne Hidalgo à ne pas chuter en cours de route, face aux ennemis du vélo.

Photo une : © Eric FEFERBERG / AFP

 

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !