Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des Anglais ont inventé une cuisine mobile pour les SDF

    À l’est de Londres, derrière la Croix Rouge, les sans-abri peuvent désormais profiter d’un repas chaud et plus convivial que des sandwichs grâce à cette kitchenette mobile.

    L’amitié, ça se cuisine tous les jours. Un beau jour, Peter Merrett et Robert Houmøller ont été sonner à la porte de la British Red Cross du quartier de Hackney à Londres, avec leurs cartons à dessin sous le bras. Ces deux architectes voulaient participer à un appel à projet pour mieux accueillir les réfugiés en tissant des liens entre eux, et leur proposition était la « Befriending kitchen » : une cuisine mobile et amovible.

    Facile à installer comme à transporter, ce réfectoire est accompagné d’une cuisine pour que chacun puisse non seulement mieux manger (chaud, plus sain) mais aussi pour se rassembler, partager, se découvrir et s’entraider.

    Les deux architectes ont donc imaginé un kit en deux parties qui se rassemblent pour former une grosse boite à roulette où tout vient se ranger. La section cuisine compte une plaque de cuisson au gaz, un évier, un plan de travail et des poubelles. L’autre contient des couverts et assez de tables et bancs pour 30 convives. Hyper colorée pour être bien voyante, cette cuisine adopte des formes inspirées du code signalétique nautique ; une façon de refuser de se cacher, d’assumer sa présence et d’inviter le plus grand nombre à ce joindre au banquet.

    Déployée, la cuisine de rue peut accueillir 30 personnes et leur permettre de manger chaud des denrées fraîches.

    Tout commence par des pâtes. Chacun pourra choisir entre la facilité de faire bouillir des pâtes et l’implication de préparer un met de son pays pour le faire découvrir autour de lui. En cuisinant, on a bien souvent aussi la possibilité d’avoir du rab, ce qui évite d’avoir à chercher un repas la journée suivante mise à profit pour d’autres plans.

    Au-delà du service sanitaire rendu, il y a dans la Befriending kitchen une incitation à se prendre en charge qui facilite l’intégration des réfugiés au sein de la population locale en faisant leur course auprès de commerçants locaux et rythmant leur journée par des repas. La Croix Rouge la déploie une fois par semaine et invite les sans domicile à se joindre à eux.

    « Partout dans le monde, les repas sont des moments privilégiés pour familiariser, rappelle Merrett. Alors que nous essayons de répondre aux tensions et aux aspirations de chaque côté des frontières, quel meilleur endroit pour commencer qu’en partageant un repas ? »

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.