Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des Anglais créent de l’électricité à partir de… vos couches bébés !

    Vous ne pensiez pas que votre bambin était assis sur un puits de pétrole, mais c’est bien l’idée ! Une société britannique de valorisation des déchets transforme les couches en carburant pour centrales électriques.

    Recyclage d’un côté, économies d’énergie de l’autre : voilà résumés les défis de notre époque. Au cœur de l’Angleterre, on s’applique à concilier les deux ! Une unité de traitement de déchets de l’entreprise PHS Group collecte les couches, tampons et serviettes hygiéniques, et les convertit en ballots propres et inflammables.

    PHS group procède d’abord à un tri des déchets récoltés. Puis ils sont déchiquetés et compressés pour en extraire les fluides résiduels qui rejoignent les égouts. La masse restante peut alors être compressée et reconditionnée en ballots sec, pour être brûlés. Principaux utilisateurs de ce combustible, les centrales électriques qui alimentent le royaume, mais des industries utilisant des fours pourraient se montrer intéressées.

    Déchets en moins, chauffage en plus, et du carburant économisé. À ce jour près de 15% des déchets collectés sont ainsi transformés. Un gain notable pour l’environnement. Jusqu‘ici les produits absorbants étaient enfouis dans les décharges, une aberration écologique mettant plusieurs dizaines d’années à disparaître pour un coût prohibitif. Pas de bol, l’incinération est aussi nettement plus délicate. En cause, l’humidité inhérente à ces produits d’hygiène (après tout c’est bien leur boulot) qui complique la tâche, et la rend plus coûteuse.

    Les couches, c’est (du) super. Par rapport à d’autres carburants modernes, celui-ci ne se révèle pas spécialement énergétique, mais il a l’intérêt de couper un flux de déchets intarissable et jusqu’ici problématique à traiter. Et avec le vieillissement des populations, le carburant ne devrait pas manquer. On s’est compris… ?

    Si cette solution est adoptée, il restera un défi à remporter : la collecte de ces déchets spécifiques auprès des foyers (une nouvelle poubelle de tri, dont on vous laisse choisir la couleur…), en sachant que les serviettes et tampons sont majoritairement jetés dans les toilettes plutôt que les poubelles.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.