Adieu les facteurs : la Poste teste la livraison par drone
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Adieu les facteurs : la Poste teste la livraison par drone
Robin Ecoeur |  14.11.2019
Adieu les facteurs : la Poste teste la livraison par drone

Après une première ligne ouverte dans le Var en 2016, La Poste inaugure aujourd'hui une deuxième ligne de livraison par drones près de Grenoble pour éviter aux chauffeurs de perdre du temps sur une petite route. Les arguments avancés ? Plus de rapidité, et moins de pollution.

8 minutes aller-retour. Entre Fontanil-Cornillon dans l’Isère et le village Mont-Saint-Martin, les habitants verront désormais des engins voler au-dessus de leur tête avec des colis qui leur sont destinés : La Poste a été autorisée par la direction générale de l’aviation civile (DGAC) à livrer des colis par drone. Même si les deux villes ne sont qu’à trois kilomètres à vol d’oiseau l’une de l’autre, il faut compter 30 minutes aller-retour pour y accéder via une petite route de montagne sinueuse. À titre de comparaison, le drone réalise cette distance à travers la montagne en seulement huit minutes. L’engin électrique, qui se recharge grâce à des panneaux solaires, peut parcourir jusqu’à 15 kilomètres et porter jusqu’à 2 kilos, le tout à une vitesse de croisière de 30 km/h. Un gain de temps et un geste pour la planète puisque le drone ne rejette pas de CO2.

Comment ça marche ? La société DPD, spécialiste de la livraison de colis, et propriété de La Poste, se charge des envois. Le drone est lancé à partir d’un camion aménagé d’une plateforme d’atterrissage rétractable placée derrière la porte latérale coulissante. Une fois lancé, via une application spéciale, le drone atterrit dans un terminal sécurisé et revient au camion. Un employé de la mairie de Mont-Saint-Martin pourra alors récupérer le paquet pour le remettre au destinataire. « Pour le livreur, en plus du gain de temps généré, c’est une réduction du risque routier sur des routes dangereuses et parfois peu praticables en montagne, en particulier l’hiver », explique La Poste dans ce communiqué.

190 vols. La première ligne ouverte en 2016, entre Saint-Maximin-La-Sainte-Baume et Pourrières dans le Var, a déjà permis la réalisation de 190 vols, avec un taux de réussite de 95%. L’utilisation du drone n’est pas prévue pour les villes, mais uniquement pour les zones difficiles d’accès : « Nous considérons que le drone est utile pour livrer des zones difficiles d’accès, en montagne ou en zones rurales où le trajet en voiture est long », ajoute un porte-parole de La Poste. Après tout, certains refuges en montagne se font bien ravitailler par hélicoptère… Alors pourquoi pas avoir des drones pour les colis ?

drone Isère La Poste

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire