Acheter un corbillard d'occasion, est-ce une idée de la mort qui tue ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Acheter un corbillard d’occasion, est-ce une idée de la mort qui tue ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  12/03/2021 13:43
Acheter un corbillard d'occasion, est-ce une idée de la mort qui tue ?

Sur de nombreux sites marchands de véhicules d'occasion, il est possible de se procurer à bas coût des engins utilisés au préalable par des entreprises de pompes funèbres. Mais il semblerait que seul compte le look, leur utilisation officielle étant très réglementée.

À l’origine, le terme de “corbillard” fit son apparition à Corbeil-Essonnes, au Moyen Âge (en référence aux navires de marchandise locaux appelés les “corbeillards”). Il désigne aujourd’hui ces longs véhicules funéraires utilisés par les services de pompes funèbres pour le transport des corps des défunts. Toutefois, de plus en plus de particuliers, collectionneurs ou excentriques, aiment l’idée de s’en procurer un pour le plaisir de le conduire au quotidien… voire pour y effectuer leur “dernier voyage”. Mais est-ce légal ?

LeParking, Leboncoin, 2èmeMain… Nombreux sont les sites d’achat et de vente qui proposent à la vente des corbillards de toutes marques. Du vieux Citroën CX break de 1985 (à moins de 3000 euros) au modèle Vito grand luxe de Mercedes (désormais disponible, pour 45 000 euros, en version électrique aussi silencieuse que ses futurs passagers), ces limousines et fourgons spacieux aux arrières plats, parfaits pour la sieste finale, sont plutôt faciles à dénicher en ligne.

Cependant, ces véhicules tout droit sortis de la série Six Feet Under (photo de Une) étant réservés à une utilisation commerciale, il semblerait que la loi française n’autorise pas l’achat d’un modèle dans le but de gérer soi-même l’aspect logistique de l’enterrement d’un proche, ou même de prévoir le sien.

Une mise en bière pour la route. Il faut savoir que le milieu est très réglementé, car ses pratiques sont liées de près à la thanatopraxie (l’art de conserver les corps), service que les entreprises de pompes funèbres assurent avant les funérailles. Si les premiers corbillards étaient d’abord de vulgaires charrettes tirées par des chevaux, les règles sanitaires ont sensiblement évolué depuis le Moyen Âge.

Ainsi, le compartiment funéraire à l’arrière du véhicule doit être rigide, étanche et inamovible, ce “caisson” étant obligatoirement séparé de la cabine du conducteur et des passagers. La paroi interne dudit compartiment se doit d’être imperméable et lisse, afin de faciliter les fréquents nettoyages. En ce qui concerne les véhicules funéraires utilisés pour le transport avant la mise en bière d’un corps, la couleur blanche est même carrément interdite. Seules les couleurs foncées sont autorisées.

Gimme a break ! S’il semble donc aisé et légal de se procurer un véhicule ayant servi de corbillard et de le conduire au quotidien (sans même un permis poids lourd), au moment de faire la carte grise, délesté de tous ses atours reconnaissables, ce dernier redeviendra une voiture “classique”. À l’image d’une ambulance sans gyrophares ou d’une voiture de police sans autocollants, des bolides trouvables facilement sur Internet ou chez des revendeurs de véhicules d’occasion.

Vous ne passerez cependant pas inaperçu, étant donné la structure très particulière des carrosseries. À savoir, dans le cas d’une voiture ancienne, une carte grise spéciale “véhicule de collection” interdit déjà de se servir de son engin dans un but commercial. Une fois le break (plutôt encombrant) acquis, on peut ensuite aller promener sa petite famille à l’avant, mais pas dans le compartiment funéraire, à moins de le remplacer au préalable par de vrais sièges. Au moment de passer de vie à trépas, il faudra donc appeler les autorités compétentes et se faire conduire vers sa dernière demeure.

achats insolite Mort occasion Transport

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !