Accrochez-vous : les courses de Jetpack pourraient être autorisées dès 2022
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / Accrochez-vous : les courses de Jetpack pourraient être autorisées dès 2022
Accrochez-vous : les courses de Jetpack pourraient être autorisées dès 2022
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  10/02/2022 11:24
Accrochez-vous : les courses de Jetpack pourraient être autorisées dès 2022

Dès septembre, des courses d’obstacle pour « réacteurs dorsaux » pourrait intégrer l'Air Race World Championship.

Les jetpacks s’envollent. On a déjà eu l’occasion de vous parler de David Mayman, et de sa société JetPack Aviation, véritable auto-école pour jetpacks installée en Californie. Contre la coquette somme de 4950 dollars (4300 euros environ), vous êtes formé durant deux jours à l’art subtil du pilotage de JetPack sur le meilleur modèle du marché, le JB10. Ceux qui ont essayé vous le raconteront : voler à plus de 4 kilomètres du sol (!) à une vitesse de plus de 190 km/h est aussi éprouvant qu’impressionnant. Et cet aspect spectaculaire n’a pas échappé à David Mayman qui souhaite désormais inscrire ses « fusées sac-à-dos » comme une catégorie à part entière de l’Air Race World Championship (le championnat du monde de course aérienne parrainé par Red Bull). Non vous ne rêvez pas, il pourrait bientôt y avoir des courses de jetpacks.

Jetpack - Détours

Agilité et de maitrise. Si rien d’officiel n’a encore été conclu, l’affaire semble pourtant avoir dépassé l’étape des pourparlers puisque les jetpacks sont déjà inscrits dans les catégories appelées bientôt à concourir. Dès septembre, on pourrait donc voir des pilotes de jetpack s’affronter sur des parcours d’obstacles aériens : pylônes, anneaux, cerceaux etc… Pour des raisons de sécurité, les courses aériennes sont pratiquement impossibles à réaliser en tête-à-tête. Bien que les appareils puissent atteindre les 200 km/h, il ne s’agit donc pas ici d’un concours de vitesse mais plus d’agilité et de maitrise.

Voici Speeder, une moto volante à 320 000 € pour décoller dès 2023

Bientôt les motos ? À terme, la société voudrait même proposer à la course son Speeder – dont nous vous avions aussi parlé précédemment. Tout droit sorti d’un épisode de Star Wars, ce Speeder est une véritable moto volante, qui décolle et atterrit comme un avion à décollage et atterrissage vertical (VTOL) et se divise en deux modèles : le « grand public » (sans licence de vol) qui peut atteindre une vitesse maximale de 96 km/h avec une autonomie de 15 minutes, et un second atteignant les 240 km/h avec une autonomie de 35 minutes. On imagine donc que c’est ce dernier qui équiperait des courses. Wait & see.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !