Cette mini-voiture électrique annonce le début de la mobilité partagée
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cette mini-voiture électrique annonce le début de la mobilité partagée
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  27.02.2019
Cette mini-voiture électrique annonce le début de la mobilité partagée

Son petit nom : la SEAT Minimó. Pour le reste, le prototype dévoilé au Mobile World Congress de Barcelone voit les choses en grand.

Minimo, mais elle fait le maximo. Inutile de vous faire un dessin, autant vous montrer des photos. Le constructeur espagnol a cette semaine profité du Mobile World Congress (la grande messe annuelle dédiée aux smartphones et à l’Internet des objets) pour dévoiler un nouveau modèle qui devrait faire parler de lui : un concept car urbain électrique, taillé pour toutes les villes, et répondant au doux nom de SEAT Minimó.

Il faut dire qu’à Barcelone, où se tient le Mobile World Congress, SEAT joue un peu à domicile. Présent tous les ans au salon pour présenter ses nouveautés, le constructeur a profité de 2019 pour voir les choses en grand. Enfin, en petit : 2,50 m de long sur 1,24 m de large. Avec une autonomie de 100 kilomètres. Les citadins à la recherche d’une nouvelle façon de se déplacer applaudissent déjà des deux mains. Puis trépignent de prendre le volant.

Une « mot-auto » ? Si la SEAT Minimó séduit, c’est d’abord par son design, à cheval entre la moto et la voiture (on parle de quadricycle). Puis, c’est aussi pour toutes les nouveautés cachées dans le coffre, ou plutôt sous le plancher. À la différence des voitures électriques déjà commercialisées, celle-ci permet à l’utilisateur de remplacer les batteries à plat par une batterie de rechange ; un peu à la manière d’une batterie de téléphone de secours quand votre iPhone est à plat (le vrai problème du 21ème siècle, comme vous le savez). Ce qui se joue ici est une énorme économie de temps, car seules quelques minutes seraient nécessaires (contre plusieurs heures avec les modèles électriques traditionnels).

Du smartphone à la voiture connectée. Conçue pour servir, à terme, au déploiement de flottes complètes pour les solutions d’autopartage, le modèle de SEAT se démarque évidemment par son encombrement minimum (parking, embouteillages, créneaux, etc). Ce qui ne l’empêche pas de stocker quelques bonnes surprises, comme une compatibilité avec Android Auto qui offre une connexion « machine to machine » idéale pour gérer l’arrivée imminente de la 5G.

Cette interaction entre le véhicule et des applications de mobilité partagée nécessitant du très haut débit est précisément au cœur de la nouvelle révolution du transport. Elle devrait d’ailleurs permettre à la prochaine version de la SEAT Minimó de disposer d’une autonomie niveau 4, et donc de partir se recharger toute seule, voire d’aller récupérer l’utilisateur en un point nommé (comme K 2000, pour résumer).

Prochain rendez-vous fixé au 7 mars pour une présentation au public, au salon de Genève. Patience, le futur est juste au coin de la rue.

Barcelone Mini-voiture Mobile World Congress seat

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire