Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Tromso, la ville où il fait nuit tout l’hiver mais où tout le monde est heureux

    L’hiver rend mélancolique, tant on a l’impression qu’il fait tout le temps nuit. À Tromsø, petite ville de Norvège, c’est littéralement le cas. Mais les gens sont contents. Voici leur secret.

    All black. En France, la dépression saisonnière touche une personne sur dix. Dans Le Figaro, le psychiatre Éric Charles explique ce blues récurrent par le gris affiché par les cieux et les jours qui raccourcissent.

    Les symptômes en sont facilement discernables : idées noires, flemme, abandon des activités fétiches (dont le sport) et, de ce fait, prise de poids. Heureusement, une fois le printemps venu, tout s’estompe et la vie reprend son cours. Mais pourquoi attendre mars alors que d’autres ont trouvé la solution ?

    Norwegian wood. Tromsø est une petite ville paisible située au nord de la Norvège. Peuplée d’un peu plus de 74 500 habitants, l’hiver y est rude, très rude. Pour ainsi dire, il fait nuit tout le temps. Si dans l’hexagone, ce n’est qu’une impression, là-bas, les nuits polaires sont une réalité. Si ce curieux black-out saisonnier peut effrayer, les locaux, eux, n’en souffrent tout simplement pas. Le blues y est un état d’âme totalement inconnu et, soleil ou pas, tout le monde va bien, expliquent des chercheurs de l’université de Tromsø dans la revue BMC Psychiatry.

    Voire plus loin que la nuit. De quoi attiser la curiosité d’une journaliste de The Atlantic. Selon elle, la recette du bonheur des habitants tient d’un constat simple : l’hiver n’est pas vu comme la pire saison de l’année. Aucune appréhension n’est liée à son arrivée, on réfléchit à la place à tous ses attributs. Un café chaud à l’abri de la neige, par exemple, est l’un des petits plaisirs basiques.

    L’idée est de partir du constat qu’il fera nuit et que cela ne changera pas. Plutôt que de se montrer fataliste, on cherche un moyen d’exploiter cette lumière unique et magnifique.

    Comme l’explique Alia Crum, professeure à Stanford, dans son ouvrage Mindset: The New Psychology of Success, aborder une mentalité « évolutive » plutôt que de rester bloqué sur des idées fixes est la clé d’un bonheur à toute épreuve. Cette manière de penser est le secret des habitants de Tromsø, qui voient alors le bon côté des choses en permanence. Il fait froid ? OK, un bon pull et un Thermos feront l’affaire. Je suis stressé ? OK, autant utiliser cette pression pour produire quelque chose de grand. Comme quoi, il est possible, après tout, d’aimer l’hiver. Il faut juste y mettre du sien.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.