À Rennes, des bricoleurs motorisent les fauteuils roulants pour 100 euros
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
À Rennes, des bricoleurs motorisent les fauteuils roulants pour 100 euros
Henri Presson |  21.08.2018
À Rennes, des bricoleurs motorisent les fauteuils roulants pour 100 euros

Une association récupère les batteries et moteurs de vélos électriques qu’un fab lab monte sur des fauteuils roulants. Une initiative open source pour améliorer la mobilité des personnes handicapées.

Motoriser sans se ruiner. « L’un de nos salariés se plaignait de ne pas avoir d’assistance électrique sur son fauteuil roulant. Ça lui aurait parfois rendu service pour suivre ses enfants ou se déplacer facilement », se souvient Yoann Veron, manager du fab lab de Rennes, My Human Kit.

Ni une ni deux, ces bricoleurs de génie s’attaquent au problème en conjuguant récup’ et système D. Ils achètent auprès de l’atelier d’autoréparation La Petite Rennes une assistance électrique chipée sur un vieux vélo, puis vont l’incorporer au fauteuil roulant.

Deux bonnes actions en une, puisque l’atelier lui-même récupère les vélos électriques de la métropole qui sont devenus inutilisables bien qu’encore en état de marche. L’association a ainsi obtenu le droit de les réhabiliter, mais sans le système électrique.

12 km/h contre un billet de 100 balles. La trouvaille de My Human Kit permet donc d’obtenir un fauteuil roulant électrique qui roule à 12 km/h sans effort, pour seulement 100 euros. « C’est le prix de la carte électronique qui nous a permis de prendre le contrôle du moteur et de ne pas être limités aux trois vitesses proposées sur le vélo », précise Yann Veron. Cette somme demeure une broutille face aux prix des engins vendus chez les spécialistes de la mobilité paramédicale : 1000 euros pour les entrées de gammes et 3000 euros pour les modèles plus sophistiqués.

Ce n’est pas le premier coup d’éclat de My Human Kit. On vous parlait déjà ici de ce fab lab monté par Nicolas Huchet, inventeur d’une main bionique moins onéreuse que n’importe quelle prothèse. En diffusant ses inventions en open source, tel ce fauteuil roulant à construire soi-même, chacun peut agir sur son handicap et bénéficier d’un nouveau départ… sur les chapeaux de roues.

électrique fablab Fauteuil roulant

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire