Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Colossus, le robot-pompier français qui a sauvé Notre Dame de Paris

    Il ne fait pas un mètre de haut mais ce petit robot équipé d’une lance à incendie a permis d’agir au cœur de la cathédrale, là où les pompiers ne pouvaient aller.

    Dans le feu de l’action. Depuis 2017, les soldats du feu parisiens ont un nouvel allié : le robot Colossus. Avec ses quatre projecteurs et ses deux chenilles tout-terrain, ce robot est un peu le grand frère (costaud !) de Wall-E. Ce drone terrestre commandé à distance peut porter l’équivalent de son poids (500 kg, tout de même) et soulager ainsi les pompiers déjà alourdis par leur propre équipement (50 kg en moyenne). Piloté à distance et muni d’un canon à eau, il se faufile là où les pompiers ne peuvent approcher et peut approcher des brasiers à une proximité humainement insupportable.

    Lors de l’incendie de Notre Dame de Paris, il s’est démarqué en permettant d’éloigner l’incendie des sapeurs pompiers. Dès que la situation mettait en danger les hommes de la compagnie, Colossus a permis « d’éteindre et de faire baisser la température à l’intérieur de la nef » comme le rapporte Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris.

    Résultat de recherche d'images pour "colossus notre dame"

    Ange gardien. Bien avant de sauver nos chevaliers du feu dans la première cathédrale de France, Colossus avait déjà démontré ses atouts. Capable de déplacer une charge de deux tonnes, comme par exemple une voiture en feu, le robot conçu par la société rochelaise Shark Robotics sait monter et descendre les escaliers, franchir des obstacles de 30 centimètres de haut et se glisser jusque dans les tunnels. Bonus : une petite caméra thermique pour repérer les personnes à secourir lorsque la visibilité rend difficile la récolte d’informations. Un sérieux soutien pour les sauveteurs.

    Bienvenue dans la brigade. Chaque année, les pompiers de Paris affrontent près de 20 000 incendies et chaque intervention comporte son lot de dangers : risque d’intoxication, édifice instable, lieux difficilement accessibles. Le robot ne remplace pas les sapeurs-pompiers, puisque ceux-ci sont chargés de le piloter par télécommande. Mais à Notre Dame, il a permis de les protéger pendant qu’ils s’activaient à extraire les œuvres de la cathédrale menacées par les flammes. La patrie est reconnaissante ; il semble inenvisageable désormais de se passer de ce pompier métallique.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.