Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    À Paris, des radars anti-voitures bientôt installés sur les pistes cyclables

    Faites attention les chauffards : Anne Hidalgo is watching you.

    Verbaliser le hors-piste. « Les pistes cyclables, c’est fait pour les vélos. Pour renforcer la sécurité des cyclistes, nous installerons à partir de cet automne un dispositif de vidéo-verbalisation : il sanctionnera les véhicules qui utilisent abusivement ces pistes et les voies de bus. » Le message a le mérite d’être clair, et on le doit à Anne Hidalgo qui, comme souvent, s’est servie de son compte Twitter comme d’un klaxon, histoire de prévenir ceux qui, quotidiennement, mordent sur la ligne histoire de grappiller quelques secondes.

    Une mesure symbolique. Cette décision intervient dans un contexte particulièrement chargé puisque la capitale est engluée depuis plusieurs mois dans des problèmes liés à la mobilité (voies sur berge fermées, Velib’, Autolib’, etc) et souhaite montrer patte blanche à ceux qui accusent la municipalité de compliquer les déplacements des Parisiens. Qui plus est, voilà moins de six mois décédait une assistante parlementaire au niveau du pont de la Concorde, non loin de l’Assemblée Nationale, après avoir été percutée par un camion alors qu’elle se rendait à son travail à vélo.

    L’installation de radars sur les pistes cyclables est donc, de ce point de vue, une façon de rappeler à tous que les deux roues ont aussi le droit d’être protégés des scooters, motos et voitures empiétant au moindre bouchon sur leurs voies réservées.

    Depuis janvier à Paris, presque 11 000 PV ont été dressés pour circulation interdite ou stationnement sur des pistes cyclables.

    Mêmes droits, mêmes devoirs. Depuis le début de l’année, la Mairie de Paris semble avoir redressé la barre à ce niveau-là : presque 11 000 PV ont été dressés pour circulation interdite ou stationnement sur des pistes cyclables. Soit 135 € par infraction… Soit exactement le même tarif que pour les cyclistes qui souhaiteraient rouler sur les trottoirs. Chercher sa voie à Paris, c’est donc tout sauf une expression. Et si vous souhaitez rendre la justice vous-même, vous pouvez toujours faire comme l’homme ci-dessous. Après tout, soulever des voitures est un sport comme un autre…

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.