À Paris, le stationnement sera payant pour les deux-roues (sauf pour les scooters électriques)
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
À Paris, le stationnement sera payant pour les deux-roues (sauf pour les scooters électriques)
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  21/06/2021 10:19
À Paris, le stationnement sera payant pour les deux-roues (sauf pour les scooters électriques)

La mairie veut libérer l’espace public des nuisances des deux-roues. Paradoxalement, cette mesure fait plus de bruit qu’un scooter en pleine nuit.

Après avoir vidé ces squatteurs des trottoirs, Anne Hidalgo compte bien repousser motos et scooters un cran plus loin. Comme pour les ZFE, c’est leur pollution qui est mise en cause. Et quel meilleur moyen pour les chasser que de taper au porte-monnaie ? L’adjoint David Belliard a donc annoncé mardi dernier que le stationnement deviendrait bien payant pour les deux-roues à la rentrée 2022.

Mais là encore, comme pour les ZFE, il y aura des exceptions : seuls les deux-roues à moteur thermique sont concernés. Ceci afin de compenser leur impact sur l’environnement parisien et inciter les motards à passer à l’électrique, bien sûr. Seront aussi exemptés de parcmètre « les professionnels de santé faisant des visites à domicile » a expliqué l’élu au Parisien. Des tarifs préférentiels seront proposés aux autres professions, mais sans préciser lesquelles. Pour les autres, préparez la monnaie.

Les prix ? Moitié moins cher qu’une voiture. Il vous en coûtera 2€/heure pour garer un scooter dans la zone intérieure de Paris, allant du 1er au 11e arrondissement, et 3€/heure au-delà du 12e. Les résidents pourront prendre un abonnement annuel à 22,50€ mais il ne couvrira que le stationnement autour de leur domicile ; il faudra donc se résoudre à payer en arrivant au bureau…

Les associations ont déjà manifesté leur colère depuis des mois, en vain. La mairie proposera sa mesure en juillet, au prochain Conseil de Paris. «  Il existe des milliers de places inutilisées en sous-sol à Paris, précisait David Belliard, il s’agit de les utiliser pour libérer l’espace public en surface. » L’hôtel de ville rappelle aux motards qu’elle va ajouter 5000 nouveaux emplacements de parking dédiés (aux 40 000 déjà existant) et que les places de stationnement des voitures leurs restent ouvertes. À défaut de calmer le jeu, cela devrait laisser motards et automobilistes se batailler les places en extérieur.

Anne Hidalgo deux-roues Paris Stationnement

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !