" layout="nodisplay"> A Nancy, les transports en commun ressembleront bientôt à des capsules sans chauffeur
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / A Nancy, les transports en commun ressembleront bientôt à des capsules sans chauffeur
A Nancy, les transports en commun ressembleront bientôt à des capsules sans chauffeur
Robin Ecoeur |  31/07/2022 21:12
A Nancy, les transports en commun ressembleront bientôt à des capsules sans chauffeur

Baptisé Urbanloop, ce système de transport en commun autonome et sur rail pourrait voir le jour d’ici quatre ans, en 2026.

Objectif 2026. Depuis 2017, 200 étudiants issus de 11 écoles d’ingénieurs et une douzaine de salariés travaillent sur un énorme projet : l’Urbanloop. Comme on l’écrivait ici, ce nouveau mode de transport propre utilise des capsules autonomes propulsées sur des rails par des moteurs électriques. Les navettes partiraient « à la demande » dès qu’une ou plusieurs personnes seront à bord. Un système guidé par une intelligence artificielle devrait permettre d’anticiper les flux et de réguler le trafic.

Le 1er juillet 2022, sur la place Stanislas de Nancy, les équipes du projet ont dévoilé le prototype industriel de la fameuse capsule. Elle peut accueillir jusqu’à trois personnes et un vélo et mesure 1 mètre de large et 3,40 de long. Ce sont d’ailleurs les internautes qui ont voté en ligne pour choisir le design définitif de cette navette sur rails. Lors de la présentation, le maire de Nancy, Mathieu Klein, a annoncé que l’Urbanloop intégrera le réseau de transport en commun de la métropole dès 2026.

Ce que l’on sait pour l’instant, c’est que la première ligne de l’Urbanloop — qui forme en réalité une boucle comme le montre la vidéo ici — reliera le nord de la métropole (Maxéville) au futur Palais de justice (qui sera construit au niveau de l’ancien site industriel d’Alstom à l’est de la ville). Son fonctionnement ainsi que les modalités de l’Urbanloop — prix, modalités du transport, etc. — n’ont pas encore été dévoilés. Mais avant le lancement officiel dans la ville de Lorraine, les modules seront dans un premier temps testés lors des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024, comme l’indique l’Usine Digitale.

Elon Musk du Grand Est. S’il s’agit bien évidemment d’un test grandeur nature — les équipes ont déjà fait rouler des capsules sur une piste de 300 mètres — cet essai sera aussi une bonne occasion pour obtenir des premiers retours d’expérience afin d’être prêt pour la date butoir de 2026. Même si le fonctionnement de nouveau mode de transport reste encore un peu flou, il prend forme. Et surtout, « le grand Nancy sera la première métropole au monde à faire de l’Urbanloop un mode de transport de la vie quotidienne des habitants » a indiqué le maire. Elon Musk et son Hyperloop peuvent presque aller se rhabiller.

Crédit photo : @Vidéo Twitter Grand Nancy

Deja demain Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !