" layout="nodisplay">
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Accueil / Start-up / A Londres, ces maisons à 24 € par mois sont réservées aux SDF
Robin Ecoeur |  12/01/2022 10:07
A Londres, ces maisons à 24 € par mois sont réservées aux SDF

Ce projet, mené par deux organisations caritatives (Salvation Army et Citizens UK) et le promoteur Hill Group, vise à offrir un lieu d’accueil stable et confortable pour les personnes sans domicile fixe, surtout durant l’hiver : 33 maisons individuelles ont d’ores et déjà été déployées.

Touche pas à mon pod. En 2019, l’association Shelter England recensait près de 260 000 sans-abris en Grande-Bretagne, dont près de 5000 vivant dans la rue et ne se rendant pas dans des centres d’hébergement. Alors pour essayer d’offrir à toutes les personnes dans le besoin un lieu où dormir au chaud, le promoteur Hill Group, en partenariat avec la Salvation Army et Citizens UK, ont lancé en juin 2021 un projet à 12 millions de livres sterling (14 millions d’euros) consistant à installer 200 mini maisons pré-fabriquées (des pods) dans la capitale anglaise. Ces habitations sont des petits appartements individuels.

Chaque habitation coûte environ 47 000 livres sterling (56 000 €)  à construire, fait 24 mètres carrés et est entièrement meublée, avec cuisine équipée, salle de bain, canapé ou encore machine à laver. Les premières maisons, 33 au total, ont été installées dans le quartier de Haringey au nord de Londres, comme l’explique Time Out.

24 euros par mois. Ces foyers sont conçus pour être le plus économe en énergie possible. Et le plus rentable. « Ils n’utilisent pas de gaz et fonctionnent avec des pompes à chaleur à air et de l’air électrique », écrit Time Out. Résultat : les maisons ne coûteraient, selon le constructeur, que cinq livres sterling par semaine en eau, chauffage et électricité, soit un peu moins de six euros. Mais au-delà d’être peu coûteuses, ces habitations sont surtout une solution pour offrir aux SDF un lieu dans lequel ils peuvent s’installer et vivre plusieurs mois. 

Une autre ville, Cambridge, a aussi installé quelques maisons comme celles-ci. Au total, Hill Group espère implanter 200 mini-maisons dans la capitale anglaise d’ici 2026. Ça ne réglera pas d’un seul coup le problème, mais c’est une étape de plus pour lutter contre l’isolement et la précarité.

Start-up

VOUS AIMEREZ AUSSI

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !
Exit mobile version