Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    En Picardie, on construit le plus grand espace éco-citoyen de France

    À une heure de Paris, des écologistes, des hackers, des agriculteurs et bien d’autres ont créé un éco-laboratoire d’initiatives citoyennes. Pas tant une utopie que la possibilité d’une nouvelle voie.

    Expérimenter un autre monde. Aux confins d’Autrêches, un petit village picard au nord de Paris, les autochtones ont pris l’habitude de voir des jeunes faire des allers-retours avec du matériel sous le bras et de la bonne humeur aux lèvres. Leur camp de base s’appelle L’Hermitage. Sur cet immense terrain de 30 hectares, qui compte une vingtaine de bâtiments, plusieurs parcelles sont cultivables et on y trouve même une forêt. Là-bas, on réécrit l’histoire et on invente le futur.

    Ingénieurs, agriculteurs, travailleurs sociaux, hackers, artistes ou figures de l’économie solidaire et collaborative se retrouvent dans cette ancienne ferme depuis fin 2016 pour expérimenter une alternative sociétale.

    Leur action se concentre autour de quatre enjeux qui nous concernent tous : le vivre ensemble, l’agroécologie, la révolution numérique et la transition énergétique.

    Autant garage que labo et ferme. Le collectif mène de front plusieurs batailles. Il est par exemple question de faire un espace coworking et un fablab. L’un des hangars va être transformé en garage solidaire pour aider les locaux à réparer leurs voitures sur une base DIY, notamment en imprimant des pièces de remplacement en 3D. Dans ce garage, il est aussi question de « hacker » le futur de l’automobile et d’inventer un modèle qui ne pollue pas. De la même façon, on répare, on invente et on recalibre dans les ateliers d’ébénisterie ou de mécatronique.

    100 000 euros de soutien de la part des internautes

    Côté transition énergétique – l’un des piliers du projet – les fondateurs s’évertuent à réduire les émissions de dioxyde de carbone de leur laboratoire au maximum, pour ensuite soumettre des solutions à plus grande échelle. Et manière de montrer que L’Hermitage veut s’inscrire comme une initiative durable sur son territoire, l’université de Compiègne est associée à ce processus.

    Vu l’ensemble des terres disponibles, L’Hermitage se pose bien entendu comme un lieu de réflexion et de production d’une alimentation durable. Un projet de ferme en permaculture est donc dans les tuyaux. Avec une philosophie limpide : trouver l’équilibre entre les humains, les animaux et la terre, avec une volonté manifeste de gérer les ressources avec responsabilité.

    100 000 € raflés en un mois et demi. Porté par des jeunes gens connectés – qui travaillent pour nombre d’entre eux dans les arcanes de la nouvelle économie – le projet a fait beaucoup de bruit sur internet. En toute cohérence, il s’est financé en grande partie grâce à une campagne de financement participatif qui a dépassé toutes les espérances, les internautes ayant donné plus de 100 000 euros. Une sacrée réussite, mais aucun risque que les makers-rêveurs s’assoient désormais sur leurs lauriers. Non content de changer le monde, il s’agit aussi d’en faire partie. L’histoire d’un projet collectif à l’opposé de son nom en définitive.

    Si vous souhaitez soutenir le projet, le rejoindre ou simplement profiter d’une visite du lieu à l’occasion des journées portes ouvertes récurrentes, ça se passe sur : hermitage-lelab.com

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.