À La Haye, on recycle les places de parking en mini parc
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
À La Haye, on recycle les places de parking en mini parc
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  23.05.2018
À La Haye, on recycle les places de parking en mini parc

Une personne = une voiture. Walter Dresscher veut éveiller les consciences pour en finir avec cette aberration urbaine.

Walter Dresscher est un habitant de La Haye, aux Pays-Bas. Cet activiste avait tendance à s’agacer d’un fait récurrent : les voitures immobilisées sur des emplacements de parking pendant des semaines et des semaines. Comment Walter pouvait-il le savoir ? Simple : grâce à la végétation poussant ostensiblement sous les roues et ne laissant aucun doute à ce propos.

Plutôt que de ruminer sans fin, Dresscher a fini par présenter une drôle d’expérimentation au conseil local : proposer aux riverains de son quartier de renoncer à leur place de parking pendant six mois et s’en servir à la place pour créer des mini jardins communautaires, des petits parcs pour les enfants ou les chiens, ou des espaces pour simplement s’asseoir, se reposer, discuter… Vivre la vie, quoi.

Tous névrosés. Pensant que tout le monde trouverait son idée trop cool, Dresscher a profité d’une réunion publique pour exposer son idée au voisinage… Il a un peu déchanté en réalisant à quel point les gens étaient attachés à leur fichue place de parking. Logique au regard de la triste réalité de la situation : 25% des voitures de ces résidents étaient conduites une fois par semaine ou moins. Pire, 60% confessaient même utiliser leur voiture moins qu’ils ne le voudraient réellement, par peur qu’on leur pique leur place de stationnement.

Toutefois, la municipalité de La Haye, qui a trouvé l’idée intéressante, a joué le jeu en permettant aux volontaires de disposer d’un espace un peu à l’écart du centre pour entreposer leur voiture. À force d’insister, Walter Dresscher a fini par rallier tout un tas de joyeux drilles à sa cause. Derrière l’initiative, Dresscher et la municipalité poursuivent un objectif commun : responsabiliser leurs concitoyens en leur permettant de jouer un rôle proactif dans ce qui devrait être le futur de l’automobile : l’autopartage. Car quand on sait qu’une voiture passe en moyenne 95% de son existence sur un parking, tout est dit…

Crédits photo : Judith Jockel, The Guardian

Jardin partagé Parking Pays Bas

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire