Les gants et masques anti-Covid-19 polluent les mers de France
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
À Cannes, des plongeurs nettoient la mer polluée par les gants et masques anti-COVID-19
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  28.05.2020
À Cannes, des plongeurs nettoient la mer polluée par les gants et masques anti-COVID-19

Ces anges gardiens ont toute notre gratitude, mais cette pollution d'un nouveau genre ne fait que commencer.

Mains propres, mer sale. Quadragénaire athlétique, Laurent Lombard est le fondateur de l’association cannoise Opération Mer Propre. Depuis une quinzaine d’années, des volontaires se relaient pour nettoyer les fonds marins méditerranéens des détritus que la pluie et les égouts ont amené là. D’habitude leur spécialité est de repêcher les bouteilles en plastique des eaux et les canettes de bières. Mais la pollution évolue avec le temps et avec nos consommations. Depuis l’obligation de porter un masque dans les transports, nous avons donc écopé d’un nouveau produit jetable.

Festival de cannettes. Qui dit “jetable” dit que certains ne se gênent pas pour les balancer sur la voie publique, ce qui, fatalement, mène les déchets droit vers la mer. Conclusion : lors de la dernière sortie « mer propre » le 23 mai dernier, le plongeur et ses compagnons de galère ont remonté une demi-douzaine de masques chirurgicaux et deux paires de gants en latex. Cela vous paraît peu à côté des 60 bouteilles et 200 litres de déchets en tout genre également ramassés dans le Golfe-Juan durant les deux heures d’apnée, mais pour Laurent la tendance est claire : « Il y a une semaine, je ne voyais qu’un gant de temps en temps. Ensuite, j’ai commencé à en voir de plus en plus. »

Ça vous dit cet été de vous baigner avec le COVID 19…?Sachant que plus de 2 milliards de masques jetables ont été commandés,bientôt il risque d'y avoir plus de masques que de méduses dans les eaux de la Méditerranée…!Il en va de la responsabilité de chacun afin d'éviter cette nouvelle pollution mais aussi de nos élus,députés et pouvoirs publics. En effet depuis plusieurs années certaines communes essaient de lutter contre toutes ces incivilités qui détruisent nôtre environnement et nôtre santé à long terme,il serait donc peut être temps d'unir toutes les bonnes initiatives afin résoudre le plus rapidement et le plus fermement cette nouvelle pollution.La crise sanitaire nous a permis de voir le meilleur et le pire en nous,si nous ne faisons rien c'est le pire qui va arriver alors que c'est simplement une question de bon sens pour éviter tout celà.Je dirais simplement pour finir qu'un masque jetable ça se jette à la poubelle comme tout les autres déchets d'ailleurs.

Posted by Laurent Lombard on Saturday, May 23, 2020

Vacances sur la COVID d’azur. Les éboueurs avaient déjà alerté depuis plusieurs jours sur ce danger, et celui de tomber sur un déchet porteur du virus. Sans compter que ni le latex des gants, ni le polypropylène des masques ne se décomposent rapidement dans la nature. Pour éviter que le prochain orage provoque une « deuxième vague », des maires envisagent de punir d’une amende de 300 euros les jeteurs sauvages. Une urgence si l’on en croit les calculs du plongeur : « Sachant que plus de 2 milliards de masques jetables ont été commandés, bientôt il risque d’y avoir plus de masques que de méduses dans les eaux de la Méditerranée. »

coronavirus écologie Pollution maritime

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !