À Bordeaux, bientôt des "voitures-flasheuses" pour vérifier si vous êtes bien garés
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
À Bordeaux, bientôt des “voitures-flasheuses” pour vérifier si vous êtes bien garés
Robin Ecoeur |  15/11/2021 16:39
À Bordeaux, bientôt des "voitures-flasheuses" pour vérifier si vous êtes bien garés

À partir du 1er janvier 2022, des véhicules qui flashent automatiquement les plaques d’immatriculation devraient circuler dans la ville pour vérifier si vous avez bien le droit de stationner là où vous êtes garés. Les agents de terrain, eux, seront réaffectés dans des centres de contrôles.

Ça va flasher. À Bordeaux, il existe plusieurs solutions pour se garer. Il y a les abonnements spéciaux pour les résidents et les professionnels, un pass pour obtenir 52 jours de stationnement ou encore des horodateurs. Dans la ville, le stationnement est payant toute l’année, de 9 heures à 19 heures (sauf les dimanches et les jours fériés). Et à partir de 2022, ce ne seront plus des agents de terrain qui vérifieront la validité de votre ticket, mais des voitures « flasheuses », équipées de caméras de lecture automatisée des plaques d’immatriculation (Lapi), qui scanneront les véhicules garés. Si ces engins « feront l’objet d’un débat lors du prochain conseil municipal de décembre », précise France Bleu, la décision serait déjà actée et devrait prendre effet dès le 1er janvier.

Rappelons tout de même que la CNIL a mis en garde, en août 2020, contre les mauvaises pratiques de cette technologie, notamment si celle-ci sert « pour l’exercice du pouvoir de police judiciaire par les communes (en lien avec les contraventions prévues au code de la route) ». Plusieurs villes en France, comme Rouen, Pau, Lille ou encore Brest, ont déjà testé ces voitures pour contrôler le stationnement. Les essais n’ont pas toujours été concluants, comme au Mans ou à Brest par exemple.

1500 voitures par heure. Une fois la plaque scannée, les informations sont transmises à un centre de contrôle. Cela veut dire qu’au lieu d’avoir immédiatement un PV sur votre pare-brise en cas d’infraction, une amende vous sera envoyée chez vous quelques jours plus tard. D’après Patrick Papadato, conseiller municipal de Bordeaux et délégué pour la voirie, la mobilité, l’accessibilité et le stationnement, cette décision vise également à protéger les agents de la voirie, victimes de harcèlement et d’agressions. Au lieu de travailler en extérieur, ils seront réaffectés dans les voitures ou au centre de contrôle et ne seront plus exposés à des « conditions météorologiques extrêmes : dans le froid, par temps de canicule », a déclaré le conseiller à France Bleu. Les voitures « Lapi » seraient capables de traiter jusqu’à 1500 véhicules en une heure.

À terme, ces voitures « flasheuses » n’auront peut-être plus aucune utilité puisque Bordeaux a pour ambition de devenir « l’une des plus grandes villes piétonnes de France » (comme l’avait déclaré Didier Jeanjean, l’adjoint au maire chargé de la nature en ville et des quartiers apaisés en septembre 2021). La mairie Europe Écologie-Les Verts prend exemple sur Ljubljana, qui a interdit les voitures en 2007. Et presque 15 ans plus tard, la ville slovène ne regrette pas son choix.

Mobilité douce Sécurité routière

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !