A Béthune, les camions poubelles carburent à... l'huile de friture
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
A Béthune, les camions poubelles carburent à… l’huile de friture
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  19/11/2021 10:08
A Béthune, les camions poubelles carburent à... l'huile de friture

C'est une tendance de fond, et qui grandit dans tous les secteurs : plutôt que de ranger les véhicules polluants au garage, pourquoi ne pas les faire passer aux bio-carburants ? Dans les Hauts-de-France, on dit oui. Et le pétrole, subitement, se transforme en huile de friture.

Quand les véhicules de l’État passeront-ils enfin à la mobilité douce ? Voilà quelques semaines, nous nous posions la question dans un article et spoiler alert, ce n’est hélas pas encore pour tout de suite. Néanmoins, et localement, des initiatives existent. Comme à Béthune, dans les Hauts-de-France, jusque là plus connue pour l’affaire Bernard Tapie que pour ses progrès en terme de mobilité. Mais ça, c’était avant 2019 ; date à laquelle l’agglomération de Béthune-Bruay s’est décidée de tester un bio-carburant insolite pour ses camions poubelles : l’huile de friture.

Pas de friture sur la ligne. Le procédé n’est quant à lui pas inédit (McDonalds l’utilise déjà depuis quelques années), mais l’huile de friture possède des vertus insoupçonnées : elle permet de faire rouler les voitures. Ou les camions poubelles. Une belle boucle bouclée quand on sait que ces engins ont vocation à nettoyer les centres-villes. Alors pourquoi ne pas les rendre plus propres, eux aussi ? C’est certainement la conclusion qu’en a tirée l’agglomération de Béthune-Bruay au moment de tester ce bio-carburant. À ce jour, deux camions sillonnent la ville grâce à l’huile récupérée à la friterie Chez Pepito (ça ne s’invente pas), soit 250 litres qui permettent de faire le plein sans polluer l’atmosphère.

93% de pollution en moins. Selon Olivier Gacquerre, président de la communauté d’Agglomération Béthune-Bruay, le gasoil nécessaire à la flotte de camions poubelles est équivalent à 1 million de litres (source : BFM). Le dispositif est donc tout sauf un détail, puisque le carburant B100, produit à partir d’huiles alimentaires, permet de réduire de 93% les émissions de gaz à effet de serre. Visiblement pas rassasiée dans son envie écologique, Béthune prévoit à terme que la motorisation de ses 78 camions poubelles soient adaptée pour accueillir cette friture magique. Faut-il en conclure qu’il faut manger plus de frites pour sauver la planète ? Franchement, on n’est pas loin de le penser.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !