À Barcelone, on offre 3 ans de transports gratuits à ceux qui lâchent leur voiture
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
À Barcelone, on offre 3 ans de transports gratuits à ceux qui lâchent leur voiture
Hilaire Picault |  19/10/2021 10:49
À Barcelone, on offre 3 ans de transports gratuits à ceux qui lâchent leur voiture

Plutôt que d'inciter à prendre une voiture électrique, la capitale catalane a choisi de rentabiliser ses métros, ses bus, ses tramways, ses trains…

Depuis 2015, Barcelone a fait de la lutte contre la pollution de l’air son combat número uno. La ville a déjà mis en place des zones basses émissions (ZFE) en 2020, développé ses pistes cyclables (240 kilomètres fin 2020), articulé ses quartiers autour de voies piétonnes et créé un certificat environnemental (du type de notre Crit’Air) contrôlé par vidéo-surveillance. Coût de l’amende, 2000 €. Ce cadre étant posé, la mairie passe désormais à l’incitation positive.

All access. L’équivalent de la RATP catalane, TMB, a fait savoir que « les habitants de l’agglomération qui décident de se débarrasser d’un véhicule sans certificat environnemental peuvent bénéficier du T-verda, une nouvelle carte de transport gratuite pendant trois ans. » Tous les résidents des 36 communes peuvent amener n’importe quel diesel d’avant 2006, toute essence d’avant 2000 et même un deux-roues motorisé de 2002 à la casse. En échange du certificat de destruction, TMB offre un pass valable dans tous les transports de l’Area Metropolitana, renouvelable trois années d’affilée sans frais supplémentaires.

Triple victoire. 12 000 Espagnols ont déjà cédé leur place dans les bouchons pour une barre de métro gratuite. Évidemment, il faut s’engager sur l’honneur à ne pas racheter un nouveau véhicule durant 3 ans. Car le but est triple : réduire les bouchons, supprimer la dépendance aux voitures (sans véhicule garé devant chez soi, on cherche et trouve une alternative) et ne pas inciter à acheter une nouvelle automobile dont la fabrication participera au surplus d’émissions de CO2. À la clé, des économies de carburant, d’entretien, d’assurance, de stationnement… bref, du pouvoir d’achat.

Bravo, les hidalgos. Dégoûter les automobilistes de circuler : une politique qui devrait rappeler quelque chose aux Parisiens. À deux précisions près : la citée espagnole autorise les véhicules bannis les plus polluants à circuler en cas d’urgence, à raison de 10 jours maximum par an pour 2 € par utilisation. Aussi, Barcelone affiche une densité automobile inégalée en Europe avec 6000 voitures par kilomètre carré, sans compter ni les utilitaires ni les deux-roues motorisés. En août, la mégapole a fait savoir qu’elle avait déjà supprimé 10 600 voitures. On est bien loin du zéro-bagnole tant redouté par chez nous.

Barcelone Transport en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !