Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    À Amsterdam, on se déplacera bientôt en bateau autonome

    Un projet d’embarcation sans capitaine est en passe de voir le jour. Et forcément, ça se passe aux Pays-Bas.

    Même si quelques ajustements semblent nécessaires après les récents déboires d’Uber en Arizona, il semble acté qu’on se dirige tout droit vers un monde où les routes seront peuplées de voitures autonomes. En revanche, quand on en vient à la question aquatique, le territoire est finalement encore plutôt vierge.

    En matière de mobilité et de green tech, les Néerlandais sont souvent à la pointe, on ne s’étonnera donc pas qu’ils soient à l’initiative d’un projet emblématique : Roboat (contraction de robot et boat – bateau) est un programme de recherche qui vise à concevoir une embarcation autonome.

    Dans le port d’Amsterdaaam. Parmi les idées envisagées, ces bateaux – qui ressemblent en réalité plus à des plateformes flottantes – pourraient servir de navettes sur les canaux d’Amsterdam pour transporter des gens ou des biens. Emboîtables, ils peuvent être assemblés pour former des ponts temporaires. Idéal pour désengorger la ville aux heures de fortes affluences, ou lors de la fameuse Fête de la Reine.

    Contrer la pollution. Conçus également à des fins environnementales, ces Roboats autonomes pourraient servir à entreposer les déchets extraits des canaux lors des opérations annuelles de nettoyage. On pense notamment aux 12 000 vélos qui finissent — injustement — chaque année dans les canaux d’Amsterdam. En les équipant de capteurs adaptés, ils pourraient mesurer la qualité de l’eau et de l’air et jouer les lanceurs d’alerte.

    Initié en 2016 par l’Amsterdam Institute for Advanced Metropolitan Solutions en collaboration avec le MIT et l’université de Delft, le projet est doté d’un fonds de recherche de 25 millions d’euros. Prévus pour être testés en 2017, les premiers Roboats seront finalement jetés à l’eau en septembre 2018. Les perspectives sont tellement excitantes qu’on espère bien voir débarquer ça chez nous aussi, sur la Seine comme dans nos ports

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.