" layout="nodisplay">
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Accueil / Insolite / A 89 ans, cette super mamie est partie en voyage en auto-stop
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  02/08/2022 17:52
A 89 ans, cette super mamie est partie en voyage en auto-stop

Accompagnée de son petit-fils, la grand-mère a parcouru 480 kilomètres sur la côte Atlantique. C’était la première fois de sa vie, mais ce ne sera sans doute pas la dernière.

480 km à 89 ans. Jules Riss est un habitué de l’auto-stop. A 25 ans, c’est ainsi qu’il s’est déjà rendu à Vienne en Autriche, en partant de Metz, appréciant les « belles rencontres » que l’on fait sur la route, comme il l’a décrit à Ouest France. Alors en janvier dernier, quand son grand-père est décédé, il a proposé assez naturellement à Thérèse, sa grand-mère qui vit près de Nantes, de l’accompagner en voyage pour se changer les idées.

A 89 ans, Thérèse ne se voyait pas sur le bord des routes, mais elle finit malgré tout par accepter la proposition de Jules. Et voilà comment elle et lui se retrouvent, le week-end de la Pentecôte, à quitter Saint-Brévin-les-Pins en visant Concarneau dans le Finistère. Soit, aller-retour, un périple de 480 kilomètres en deux jours. Un périple qui n’est pas sans rappeler celui de Jean-Baptiste Martinon sur la N7, en scooter électrique.

On lève le pouce pour Thérèse. « Au début, j’étais un peu réticente » confie Thérèse dont c’était la première fois. Son petit-fils ajoute que, gênée, elle « ne voulait pas porter le carton ou lever le pouce ». Pourtant le voyage se passera très bien : généreux ou étonnés, près de 15 conducteurs s’arrêteront pour les emmener sur la banquette arrière. Au point que Jules va décider de faire un détour pour visiter la région, « sinon on allait arriver trop tôt à Concarneau » raconte-t-il en riant au Républicain Lorrain.

De retour, le bilan fait par l’octogénaire est plus que positif : « c’est drôle les rencontres qu’on fait dans ces situations, remarque-t-elle, les gens sont généreux ». Les surprises auront été au rendez-vous puisque deux camping-caristes qui les ont pris à leur bord étaient originaires de la ville de naissance de Thérèse… Le monde est petit. C’est décidé, si la santé le lui permet, l’an prochain elle repartira. « Mais cette fois quatre ou cinq jours ! »

Crédit photos : (c) Jules Riss

insolite Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !
Exit mobile version