Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    À 88 ans, ce papy Trouvetou invente un fauteuil roulant vraiment tout-terrain

    Il n’y a pas d’âge pour inventer : c’est ce qui a poussé le retraité Gérard Lecomte à imaginer un char d’assaut capable de rouler sur à peu près n’importe quelle surface. Et sur la ligne d’arrivée, il a gagné une médaille au concours Lépine 2019.

    Pas vraiment une tondeuse. Quand il est question de fauteuil roulant, on pense immédiatement aux personnes du troisième âge peinant à se déplacer dans les maisons de retraite. Un beau cliché sur les personnes à mobilité réduite sur lequel Gérard Lecomte, ancien salarié du secteur agricole où il fabriquait des engins, marche sans complexes. À Saint-Martin-des-Besaces, dans le Calvados, il a secrètement travaillé pendant presque un an sur le Scoot’Partoo, un fauteuil électrique muni de chenilles et donc capable de rouler sur à peu près n’importe quoi.

    « L’autre jour, on m’a interpellé pour me dire « Tiens, tu as inventé une tondeuse ». Mais non ! », a-t-il expliqué lors d’une interview accordée à Ouest-France. Il est vrai qu’en se fiant aux photos de l’engin, on aurait vite fait de croire à une débroussailleuse motorisée. Mais ce qui se cache derrière le Scoot’Partoo est un peu plus ambitieux.

    Résultat de recherche d'images pour ""scoot'partoo""

    C’est la chenille qui redémarre. Comme dans la chanson, le fauteuil de l’inventeur est une espèce de 4X4 monté sur chenilles, et le prototype permet (cf. la vidéo ci-dessous) de rouler sur tous les obstacles (herbe, marches, cailloux, escaliers, etc). Le secret de Gérard Lecomte est un mystérieux revêtement en caoutchouc avec, sous le « capot », une puissance de 5 km/h maximum ainsi qu’une autonomie de 10 kilomètres. Bien suffisant pour aller chercher le pain et le journal ou faire ses courses sans avoir besoin de personne (sur son Harley Davidson agricole).

    Une invention récompensée. Sans surprise, le Scoot’Partoo a été récompensé avec une deuxième place au concours Lépine 2019, section Grand Prix du Sénat. Pour autant, Gérard Lecomte et ses deux associés Joseph Collibault et Pierre Herrburger hésitent encore à commercialiser l’engin qui pourrait pourtant changer la vie de milliers de personnes en France, et pas uniquement celles avec des handicaps. Le motif ? Faire de l’argent avec une idée mettrait notre inventeur de 88 ans un peu mal à l’aise. Finalement, c’est peut-être à ça qu’on reconnaît les vrais Géo Trouvetou.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.