À 88 ans, il veut changer le monde avec la voiture électrique la plus moche de tous les temps
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
À 88 ans, il veut changer le monde avec la voiture électrique la plus moche de tous les temps
Robin Ecoeur |  28/04/2021 10:12
À 88 ans, il veut changer le monde avec la voiture électrique la plus moche de tous les temps

Frank Stronach, fondateur de la société Magma spécialisée dans les équipements automobiles, rêve désormais de devenir le roi de la micro-mobilité avec « Sarit », un véhicule électrique monoplace à trois roues capable de rouler à une vitesse maximale de 32 km/h.

Conduire solo. Il a beau avoir 88 ans, Frank Stronach en a encore sous la pédale. Ou alors il les perd, allez savoir. Mais le milliardaire qui a fait fortune dans le secteur de l’automobile a dégainé sa nouvelle idée : un véhicule électrique à trois roues, qui, honnêtement, ressemble à une voiture LEGO en plastique à mi-chemin entre un vélo électrique et une voiturette de golf, et qu’il a nommé Sarit, pour « Safe Affordable Reliable Innovative Transport ».

Si le design, disons peu attractif, laisse à désirer, les caractéristiques ne sont pas affolantes non plus : vitesse maximale de 32 km/h et une autonomie de 100 kilomètres. Son idée part d’une bonne intention, et d’un constat déjà établi il y a plusieurs années : les conducteurs se retrouvent coincés dans les embouteillages et en plus, ils sont souvent seuls dans leurs voitures. La solution : des petites voitures électriques monoplaces pour décongestionner les routes et moins polluer. Sur le papier, on dit oui. Dans les faits, c’est (forcément) plus compliqué que ça.

Changer le monde. Déjà, avec une vitesse de 32 km/h, son véhicule pourra-t-il rouler aux côtés des voitures ? Selon Tyler Hamilton, une experte interrogée par le site Driving, ce n’est pas gagné, et il faudra convaincre les instances fédérales de changer les lois et le code de la route. Pour l’instant, Frank Stronach dit que son engin est autorisé à rouler sur les pistes cyclables. Mais combien de personnes sont en mesure de se rendre sur leur lieu de travail en ne prenant que les pistes cyclables ? La voiture, surtout au Canada où les distances sont longues, reste un moyen sûr pour se déplacer, et fortement plébiscité. Le milliardaire reste convaincu :  son véhicule « va changer le transport dans le monde », comme il l’affirme à CTV News. Le prix de vente estimé est fixé entre 4 000 et 5 000 dollars, et le boss explique que son entreprise serait en mesure d’en produire 30 000 par an.

Si dans l’idée, le Canadien est sur la bonne voie, les premières images de l’engin ainsi que la vitesse de 32 km/h sont loin d’impressionner (une autre vidéo montre cependant un design plus attractif). Les constructeurs à travers la planète n’ont pas non plus attendu 2021 pour se lancer dans la micro-mobilité, et plusieurs autres modèles, plus réjouissants, existent déjà, comme par exemple la Nimbus ou la Carver. À voir où le milliardaire se positionne sur l’échiquier de la mobilité. Mais s’il améliore le look de son engin, et qu’il le vend autour des 4 000 dollars (3 300 euros), alors Frank a un dernier coup de poker à jouer.

@ Crédit photo : CTV News

Canada micro-mobilité Mobilité électrique trois-roues

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !