A 27 ans, il devient une star en fabriquant la première voiture "made in Cameroun"
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
A 27 ans, il devient une star en fabriquant la première voiture “made in Cameroun”
Hilaire Picault |  04.04.2019
A 27 ans, il devient une star en fabriquant la première voiture "made in Cameroun"

Ce curieux buggy fait de pièces recyclées est l’œuvre d’un jeune mécanicien devenu la star des réseaux sociaux africains.

« Moi je voulais juste réaliser mon rêve d’enfant, construire ma propre voiture et la conduire ». Ce rêve que Cédric Simen décrivait au Monde, il l’a réalisé. Doublé d’un second : devenir une star nationale. Tout le Cameroun le reconnaît dans la rue et les réseaux sociaux francophones acclament sa création.

Un succès qui ne doit rien à ses performances. La SM237 n’est qu’une petite deux-places faite de bric et de broc : des tubes, des tôles, des fauteuils en cuir récupérés, assemblés et soudés par le jeune mécano de 27 ans pour donner ce mini tout-terrain. « J’ai entièrement conçu et fabriqué la coque. J’ai acheté certaines pièces originales comme le moteur, les amortisseurs et le volant. C’est une voiture qui peut être utilisée par tout le monde, les touristes comme les particuliers ».

Bricoleur dans l’âme, Cédric assemblait déjà des véhicules en bambou dans l’atelier de son oncle. Après s’être formé à la mécanique dans un garage automobile, il va dépanner des engins de chantier dans une entreprise de travaux publics. Quand celle-ci dépose le bilan en 2018, le jeune camerounais se lance dans son grand projet. Il investit les 2,5 millions de francs CFA de ses économies (environ 3800 euros) pour fabriquer sa propre automobile, qui n’est déjà plus seulement la sienne, mais la première voiture jamais construite au Cameroun.

Pourtant le pays en a plus que besoin : il y a 4 ans, le ministre des transports, assurait que « 92 % du parc automobile camerounais est constitué de véhicules de seconde main qui ont plus de 15 ans ». La SM237 est donc porteuse d’espoir. Cédric Simen va déposer un brevet et rechercher des financements. De son côté, le pays va ouvrir sa première usine automobile l’an prochain.

Mais avant de lancer une quelconque production, le maker camerounais envisage déjà de modifier son véhicule pour lui installer un moteur électrique. On ne peut pas être plus ancré dans l’actualité.

La voiture de Cédric Simen, ici avec le joueur de foot du Cameroun Rigobert Song

Afrique buggy Cameroun Makers

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire