À 18 ans, il construit une moto qui fonctionne à l’eau salée
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / À 18 ans, il construit une moto qui fonctionne à l’eau salée
À 18 ans, il construit une moto qui fonctionne à l’eau salée
Robin Ecoeur |  24/03/2022 11:23
À 18 ans, il construit une moto qui fonctionne à l’eau salée

Pour y arriver, Santiago Herrera, un jeune étudiant argentin, utilise le phénomène de l’électrolyse, qui permet d’extraire de l’hydrogène de l’eau salée, afin d’alimenter en carburant le moteur.

Remplacer le pétrole par du sel ? En 2016, la société suisse Nanoflowcell avait présenté une voiture électrique capable de rouler avec de l’eau salée. Grâce à un système « électrolytique » — qui utilise le principe de l’électrolyse, l’eau circule à travers une membrane pour se convertir ensuite en énergie électrique et ainsi alimenter le véhicule. Six années plus tard, cette voiture est toujours en développement et l’espoir qu’elle puisse un jour remplacer les vieux véhicules thermiques existe encore.

C’est sur ce même principe consistant à extraire de l’eau ses molécules chimiques (l’hydrogène et l’oxygène) grâce au courant électrique que la moto do it yourself du jeune Santiago Herrera fonctionne. « Ce que nous utilisons comme carburant, c’est l’hydrogène, qui a une volatilité élevée par rapport aux carburants fossiles », explique le jeune homme.

100% artisanale. Avec les moyens du bord (des tringles à rideaux pour la résistance, un bocal en verre relié au carburateur, etc.), il fabrique rapidement un système capable d’effectuer ce procédé électrolytique. Un premier prototype à priori fonctionnel est présenté sur le réseau social TikTok et sur les vidéos postées, on peut entendre la moto démarrer et faire du bruit. Seul bémol, et celui là aussi est salé : les caractéristiques techniques de l’engin ne lui donnent pas assez de puissance pour rouler. Pas grave : ce projet, baptisé « un pas vert à la fois », est la preuve pour Santiago que des solutions plus écologiques existent, et qu’elles pourront avoir un impact sur les émissions de CO2 générés par le secteur automobile.

L’étudiant en école agricole pense déjà à la suite : Il veut remplacer le bocal en verre — qui risque d’exploser — par un récipient adéquat et ajouter un injecteur directement dans le cylindre afin d’avoir un meilleur contrôle sur le réservoir. Ce ne sont souvent pas les idées qui manquent, mais les moyens financiers pour les développer. Mais là encore, il semble que ce soit la nouvelle génération qui soit obligée de montrer l’exemple pour une mobilité plus responsable.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !