Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    À 15 ans, cette Suédoise devient le symbole du combat contre le réchauffement climatique

    Elle s’appelle Greta Thunberg et cette semaine elle est devenue la star des réseaux sociaux en faisant grève devant le parlement suédois. Greta Thunberg, la collégienne en guerre contre le réchauffement climatique.

    En septembre dernier, Svante Thunberg et Malena Ernman ont eu tout le mal du monde à convaincre leur fille, Greta, 15 ans, de retourner au collège. Cette jeune fille venait alors tous les jours devant le parlement suédois faire un sit-in. Sa seule revendication était que les députés suédois mettent le pays en conformité avec les accords de la COP21, votés en décembre 2015. Greta a fini par se résoudre à lever le camp au bout de quinze jours, mais sans renoncer non plus à sa lutte : elle vient désormais protester tous les vendredis.

    La Suède n’est pourtant pas le pire élève de l’Europe, loin de là. Elle a réussi les grandes lignes de sa transition écologique avec 12 ans d’avance sur sa feuille de route. Par ailleurs, contrairement à la France, les Suédois ont taxé les industries, et pas seulement les particuliers. Les compagnies aériennes sont ponctionnées sur le kérosène. Cohérent, quand on sait que le secteur aérien est responsable de 8% des émissions de CO2 dans le monde.

    Ce n’est pas pour autant que Greta prend l’avion. Ni ne mange de viande d’ailleurs. En bonne activiste, elle a même convaincu le reste de sa famille de s’aligner sur ses positions, d’installer des panneaux solaires et de créer un potager dans leur jardin. Sa mère, chanteuse d’opéra renommée, a même renoncé à une carrière internationale pour ne plus voyager en avion.

    Icône mondiale de la lutte pour la préservation de l’environnement et du climat, c’est en star que l’adolescente a été accueillie à la COP24 à Katowice en Pologne. Là, Greta Thunberg ne s’est pas contentée de suivre les débats. Faisant exception à son sit-in hebdomadaire, elle a représenté l’ONG Climate Justice Now et, avec une verve époustouflante pour son âge, a dénoncé l’immobilisme et l’hypocrisie des États.

    « Vous dites que vous aimez vos enfants par-dessus tout, et pourtant vous leur volez leur futur. En 2078, je célébrerai mon 75 ème anniversaire. Si j’ai des enfants, ils passeront peut-être cette journée avec moi. Peut-être qu’ils me poseront des questions sur vous. Peut-être qu’ils me demanderont pourquoi vous n’avez rien fait alors qu’il était encore temps d’agir. »

    Ce qui résonne à travers elle, c’est que Greta est à l’image d’une nouvelle génération d’activistes, sensibilisés et éduqués très jeunes. C’est sans doute le plus fort des espoirs que la Terre peut porter. Et pour les mauvaises langues, la jeune fille a une réponse toute trouvée : « Certains disent que je devrais plutôt être à l’école, mais pourquoi étudier pour un futur qui n’existera même pas, que personne n’essaye de sauver ? » Voilà qui va clouer le bec aux climatosceptiques pour un moment.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.