" layout="nodisplay"> 800 km à la rame : malgré la sécheresse, ils descendent la Loire en paddle
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Mobilité douce / 800 km à la rame : malgré la sécheresse, ils descendent la Loire en paddle
800 km à la rame : malgré la sécheresse, ils descendent la Loire en paddle
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  23/08/2022 02:28
800 km à la rame : malgré la sécheresse, ils descendent la Loire en paddle

Le mois d’août a été marqué par les incendies, la canicule et les orages. Mais trois amis ont affronté le climat à leur manière : une pagaie à la main et plus de 800 kilomètres de voie fluviale devant eux.

Numéro un. Les Parisiens vous parleront sans doute de leur Seine bien-aimée, mais le plus long fleuve de France n’est autre que la Loire avec 1012 kilomètres. Elle jaillit dans le Massif central, file plein nord jusqu’à Orléans, braque à l’ouest et va se jeter en Loire-Atlantique. Un tracé impressionnant qui n’a pas suffi à effrayer trois jeunes Vendéens amateurs de stand-up paddle… et d’aventure.

Tous vingtenaires, Gilles, Julien et Tanguy s’étaient lancés un défi durant l’été 2021 : traverser le Canal du Midi en paddle. Rame en main et sacs au bout de la planche, il ne leur a fallu qu’une semaine pour avaler les 250 kilomètres sous 37° et le soleil de face. Cet échauffement leur a bien plu, cette année ils ont donc attaqué la Loire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par PaddleLoire (@paddleloire)

Boys ! Boys ! Boys ! Le 02 août, les trois gaillards ont mis à l’eau les longues planches (gracieusement fournies par la marque française Gong) au Puy-en-Velay. Il leur restait donc plus de 800 kilomètres à ramer pour arriver à l’embouchure. Des journées avec plus de 40 kilomètres parfois, sous la surveillance d’un drone photographe. Une route parsemée de ponts, d’écluses, de barrages mais aussi marquée par les bivouacs et la découverte des édifices et villages de France.

La France a soif. Hélas si l’aventure était rafraîchissante, les vagues de chaleur ont considérablement asséché le fleuve et il a fallu plusieurs fois posé le pied au sol pour ne pas se briser sur les rocailles. N’empêche, les trois aventuriers ont pu poser leurs rames le 15 août, deux jours après avoir rallié Nantes. Un petit exploit d’endurance et de résilience compte tenu du soleil qui s’est acharné sur leurs tête et de l’eau qui manquait partout. Les Vendéens se reposent désormais mais nul doute qu’ils rempileront l’an prochain. Suggérons leur le Rhin qui reste généralement plus frais…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par PaddleLoire (@paddleloire)

https://www.gong-galaxy.com/wp-content/uploads/2022/08/298731267_3281773825439399_3841065432438919349_n.jpg

Crédit photos : (c) Gong / Instagram

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !