7 Français sur 10 utilisent le portable au volant (et c'est plus dangereux que l'alcool)
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
7 Français sur 10 utilisent le portable au volant (et c’est plus dangereux que l’alcool)
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  26.06.2019
7 Français sur 10 utilisent le portable au volant (et c'est plus dangereux que l'alcool)

En 2006, seulement 22% des Français utilisaient leur smartphone en conduisant. En 2019, ce chiffre atteint les 70%...

Nan mais allô. Si pendant longtemps, l’alcool au volant et les excès de vitesse ont été les principaux fléaux sur les routes (les spots publicitaires en témoignent), en seulement quelques années, les Français ont troqué le verre de rouge contre le smartphone. Selon une étude d’AXA prévention, 70% des automobilistes reconnaissent utiliser leur mobile au volant. Un chiffre déjà extrêmement élevé qui grimpe encore chez les plus jeunes (18-24 ans) pour atteindre les 83%. Ceci s’explique aussi par le nombre de personnes équipées d’un smartphone en 2018 (94%), contre 74% en 2006, selon les chiffres du Baromètre Numérique.

La dépendance au smartphone. Le problème est plus difficile à endiguer que celui de l’alcool ou de la vitesse. « En quinze ans, les diverses actions de répression et de prévention ont permis de faire baisser le nombre d’excès de vitesse et d’alcool au volant, explique Éric Lemaire, président d’AXA Prévention au journal Le Parisien. Les problèmes engendrés par le téléphone au volant, alors que la quasi totalité de la population en est équipée, sont beaucoup plus difficiles à endiguer, car c’est un outil dont il est très difficile de se passer. » Pour tenter de faire baisser les chiffres, le gouvernement réfléchit à de nouvelles lois pour sanctionner ceux qui utilisent trop leur téléphone au volant. 

“Allô, je suis au volant.” Dans le détail, près d’un conducteur sur deux passe des appels, un sur quatre envoie ou lit des messages et un conducteur sur deux reconnaît avoir l’œil rivé sur le GPS de son smartphone ou sur un autre « distracteur » (sic). L’étude montre donc que le téléphone, bien que pratique, a détrôné l’alcool et la vitesse sur le podium des infractions : « En 2004, 19% des Français déclaraient prendre le volant après avoir bu plus de 4 ou 5 verres d’alcool. En 2019, on n’en compte plus que 6%. »

L’étude met aussi en avant la cohabitation entre les différents moyens de transport sur les routes, comme les trottinettes et les vélos en libre-service. Leur multiplication entraîne fatalement plus de risques. Ainsi, 36% considèrent que les conducteurs de trottinettes ont un comportement jugé dangereux. « Sur les trottoirs, 4 piétons sur 10 se sentent en insécurité. Pas étonnant quand on sait que 61% des conducteurs de trottinettes frôlent les piétons à vive allure », peut-on lire dans l’étude. On a trouvé le fléau de 2020.

étude smartphone voiture

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire