50 vélos sur 24 m² : cette "ruche à vélos" révolutionne les parkings en ville
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
50 vélos sur 24 m² : cette “ruche à vélos” révolutionne les parkings en ville
Hilaire Picault |  16.01.2020
50 vélos sur 24 m² : cette "ruche à vélos" révolutionne les parkings en ville

Plus besoin de chercher une place où s’accrocher, avec ses deux antivols, ni de balader son casque et ses gants… Deux clics sur l’appli et la Ruche à vélos prend votre bicyclette en charge. Ça se passe à Angers.

S’élever plutôt que d’être volé. 400 000 vélos sont dérobés chaque année en France et cette angoisse reste le premier frein au choix de ce mode de transport au quotidien. On peut inventer des super-antivols (comme celui-ci) ou bien demander aux villes de s’équiper en infrastructures pour accueillir nos montures. Problème : chaque stationnement dédié aux vélos (comptez 1 m² en moyenne pour un deux-roues) est une place en moins pour les voitures, ce qui génère des bouchons. “Sauf si on empile les deux-roues“, répondent malins des startupeurs nantais, dans une “ruche” qui peut s’élever en ville ou être enterrée si besoin.

Robot portier. Derrière La Ruche à Vélos se cachent Maël Beyssat, Antoine Cochou et Guillaume Chaumet, trois cyclistes qui ont breveté une solution de parking vertical. Cette petite tour automatisée, qui rappelle les distributeurs automatiques de boissons, récupère votre vélo en optimisant l’espace au sol : « Le prototype qui a été conçu permet de stationner 50 vélos sur 24 m² lorsque les solutions les plus performantes en France peuvent stationner seulement 16 vélos sur le même espace », confie un cofondateur à PositivR.

Temps total pour déposer et enregistrer son vélo : 30 secondes. Encore moins pour le récupérer.

Le parking est parfaitement sécurisé car inaccessible au public : on s’enregistre sur une appli ou en présentant un titre de transport à l’entrée du parking-tour, on dépose vélo et accessoires dans un sas et on laisse le robot faire. Notons en passant que ce parking dispose aussi de casiers pour les trottinettes et de consignes-recharges où brancher sa batterie de VAE pendant son stationnement.

Une première installation en 2020. Implanté proche des stations de tramways et des gares SNCF, ce système permettrait aussi de libérer de la place dans les rames… C’est pourquoi l’objectif des Nantais reste de convaincre les collectivités locales et promoteurs immobiliers d’intégrer cette solution dans leurs constructions. Après une campagne Ulule réussie cet hiver, une Ruche à vélos test verra le jour en septembre : « Nous allons installer le premier prototype à la gare d’Angers en 2020. » Deux autres parkings sont visés pour 2021 avant de s’attaquer au reste de la France. La jeune pousse ambitionne de déployer 20 parkings dans tout le pays d’ici 2023. Une idée qui accompagnera le Plan Vélo du gouvernement qui veut tripler la part de cyclistes au quotidien.

https://twitter.com/Ruche_Velos/status/1200366021422571521?s=20

Angers Parking vélo

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire