Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    50% Star Wars 50% Transformers : Kalachnikov dévoile son Robocop

    Si ce robot-bipède ne vous rappelle pas quelque chose, c’est qu’il est grand temps de remater l’intégralité des blockbusters de votre enfance.

    50% Star Wars. Souvenez-vous, dans l’épisode précédent (il y a deux semaines) nous vous annoncions que Kalachnikov souhaitait se lancer sur le marché de la voiture électrique. Le modèle, dévoilé lors d’un forum dédié aux innovations militaires, laissait présager d’un gros virage pacifiste pour le célèbre marchand d’armes. On s’était trompé. Lors du même forum, la société à l’origine du tristement « mythique » AK-47 a également crée la surprise avec un robot-soldat venu du futur ; et pour cause, puisqu’il est inspiré par l’AT-ST de Star Wars, célèbre vaisseau d’assaut de l’Empire.

    Résultat de recherche d'images pour "Kalashnikov star wars"

    Résultat de recherche d'images pour "AT-ST de Star Wars"

    50% Robocop. Si l’on parle de retournement de veste, c’est parce que Kalachnikov, qui déclarait récemment vouloir concurrencer Tesla et Elon Musk, a clairement conçu ce robot-bipède pour faire la guerre. Il mesure 4 mètres de haut, peut accueillir un être humain (ou un Trooper de Dark Vador ?) et l’on imagine d’ici l’utilisation qui pourrait être faite de ses deux bras mécaniques qui le rapprochent plus d’un gros véhicule muni d’un lance-missile que d’un joujou pour nostalgiques de Goldorak.

    En clair, voici le début d’une nouvelle ère pour les super-flics, et il ne serait pas surprenant, d’ici à 10 à 15 ans, que ce modèle commence à circuler dans les villes, et surtout sur les champs de bataille.

    Résultat de recherche d'images pour "Kalashnikov star wars"

    Mobilité pas top. Kalachnikov n’a d’ailleurs pas caché ses intentions, même si le robot-flic pourrait également servir à des missions d’entretien ou d’ingénierie. Peu d’informations techniques ont pour l’instant fuité ; on sait seulement que l’engin pèse 4 tonnes, que sa mobilité reste en l’état plutôt réduite et qu’il serait une cible de choix pour ses adversaires (difficile de se planquer derrière un buisson). L’entreprise a promis qu’un prototype plus élaboré sera présenté au grand public en 2020, pas de trop près on espère…

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.