Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Ce que Bernard Tapie nous a appris sur la gestion du stress

    Alors qu’il lutte actuellement contre une grave maladie, on s’est demandé comment le plus célèbre des hommes d’affaires français avait gagné les combats précédents. Et on a trouvé cinq enseignements qui prouvent que la meilleure défense, c’est toujours l’attaque.

    1. Aller droit au but (oui, facile)

    Si le nom de Bernard Tapie parle à toutes les générations, c’est parce qu’il a su se distinguer des concurrents par un appétit féroce et surtout par un caractère bien burné qui marque les esprits. En sociologie du travail, l’ex patron de l’OM possède donc un « profil rouge » : c’est-à-dire qu’à l’inverse des jaunes (les créatifs), des verts (les introvertis) et des bleus (les analytiques), le rouge se veut dominant, bon communicant et, surtout, aime les résultats concrets.  Plus que tout, il a le goût de la concurrence. Tout Nanar.

    2. Utiliser la résilience

    Dans les manuels de ressources humaines et de management, Bernard Tapie est encore aujourd’hui souvent cité en exemple, non pas pour sa manière de manager ses entreprises, mais pour sa formidable capacité à rebondir quand il est au plus bas. Les exemples, dans sa carrière, ne manquent pas : l’affaire OM-VA, le procès du Crédit Lyonnais, l’humiliation de son court passage en politique, la prison… À chaque fois, un même ressort pour remonter à la surface : la résilience. Un concept mis en mot par Boris Cyrulnik et que Tapie, ancien vendeur de postes de télé, a su appliquer à la lettre. On ne sait pas si l’entrepreneur a lu Les Vilains Petits Canards de l’auteur précité, mais on ne doute pas qu’il a souvent relu son propre ouvrage écrit en 1986, pour se convaincre qu’il était le meilleur. Ça a souvent marché.

    3. Savoir se mettre en scène

    Du fait de son profil « rouge », Tapie est un extraverti qui se cache. Comprendre : il n’a jamais hésité à jouer un, voire plusieurs, rôles, non seulement afin de brouiller les cartes, mais aussi pour assumer ses différentes personnalités publiques et ainsi mieux cacher son vrai moi. Cacher sa véritable personnalité, est-ce mentir ? Oui, certainement. Un peu comme les acteurs (ce qu’il sera, aussi). Du coup, comme tous les patrons de sa génération (Alain Afflelou notamment), Bernard n’a bien sûr jamais hésité à jouer dans les pubs des sociétés qu’il a rachetées. Alors, il marche à quoi le Bernard ?

    4. Être franc du collier

    On le sait depuis peu : être vulgaire fait du bien au cerveau et il se pourrait même que cela soit bon pour le corps. Ce principe de vie, Tapie l’a rapidement intégré. On ne va pas ici énumérer tous les exemples de « parole libérée » dont il a su faire preuve (il suffit de regarder d’anciennes émissions des Guignols) ; mais on peut simplement constater que sa résistance au stress, pour partie, s’explique par une capacité à s’affranchir des codes, voire à les transgresser. Là encore, pour le meilleur (un gain de temps dans les négociations) comme pour le pire (une réputation de vendeur de poissons, ce qui, à Marseille, finalement, tombe plutôt bien).

    5. Ne jamais rien lâcher

    S’il était un sportif, Tapie ferait certainement de la course d’endurance. L’histoire ne dit pas s’il tenterait de trouver des raccourcis sur la piste, mais toujours est-il que le symbole de la réussite made in France, dans les années 1980, a su s’imposer grâce à une ténacité légendaire (cf. la pub « il marche à la Wonder »). De lui, son fils dit : « Mon père est un lion qui ne baisse jamais les bras. » Voire, carrément, un homme qui sait en cas de problème mettre des gants pour mettre les adversaires au tapis (facile aussi) ou les endormir sur la longueur. Bref : réussir sa vie, en résumé, il l’a dit et il l’a fait. En tout cas mieux que dans cette chanson…

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.