Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    5 plats du futur déjà dans votre assiette

    En toque ou en blouse blanche, cuisiniers et scientifiques sont en train de mijoter l’avenir de notre alimentation. Avant de passer à table, soulevons le couvercle pour découvrir ce que nous préparent les chefs.

    Des meringues aux œufs 100% végétaux.

    Le steak in vitro fabriqué uniquement à partir de cellules souches devrait arriver dans nos assiettes en 2021, mais les labos nous réservent déjà d’autres surprises. À San Francisco, la startup Clara Food a concocté des blancs d’œufs entièrement végétariens, réglant au passage l’éternel paradoxe de qui est apparu en premier de l’œuf ou la poule : l’éprouvette, bien sûr.

    Dégustez des pâtes aux insectes.

    Depuis plusieurs années, on nous explique que les insectes constituent un apport de premier choix en protéines, vitamines et minéraux, tout en offrant un faible impact environnemental. OK, mais avaler des cuillerées de sauterelles n’est pas très appétissant. Problème réglé avec ces délicieuses torsades aux grillons et à la spiruline, une algue connue pour ses vertus nutritionnelles. Il n’y a plus qu’à préparer la sauce tomate.

    De la nourriture « imprimée ».

    C’est le circuit court par excellence ! Pour donner une idée des incroyables possibilités de l’impression 3D alimentaire, la food designer (si si, ça existe !) Chloé Rutzerveld a créé un biscuit d’un genre nouveau : la structure complexe est imprimée en pâte, puis des graines germées et des spores de champignons sont placés à l’intérieur. Il n’y a plus qu’a patienter quelques jours avant de déguster et vous souhaiter bon appétit.

    Et demain… la nourriture recyclée.

    Lors du dernier trophée alsacien de l’innovation alimentaire, des étudiants de la Faculté de Marketing et d’Agrosciences ont remporté le premier prix du jury avec leur « Alsapéro ». Ce biscuit apéritif a été créé à partir de drêches d’orge (résidus du brassage) et de babeurre, deux produits encore peu utilisés, mais à haute teneur nutritionnelle. Rien ne se perd, tout se mange !

    Mangez tout, même l’emballage !

    Finis les emballages plastiques (au pire) ou en carton recyclé (au mieux). Le designer David Edwards a lancé Wikicells, une fine coque comestible pour recouvrir les aliments que l’on peut manger, ou tout simplement ôter à l’eau. Protéger la nourriture sans créer de déchets : il est évident que l’alimentation de demain sera plus écolo.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.