Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    5 hôtels français dingues pour (vraiment) changer d’air

    Nul besoin de traverser les continents pour partir à l’aventure. A quelques heures de Paris aussi on peut basculer dans un autre monde. Parce que les nuits sont toujours plus belles que vos jours, petite sélection des plus étonnantes chambres d’hôtel nationales.

    Envoyez-vous au 7e ciel. Fleuron de l’aviation française, la Caravelle a sillonné les airs pendant 50 ans. Celle-ci, qui a appartenu à la compagnie Corse Air, a été transportée en pièces détachées jusqu’à ce petit coin des Vosges pour être transformée en karaoké puis en gîte. Seuls dans cet avion, vous goûterez au luxe de la première classe sans aucun risque de turbulence.

    Dormez à la belle étoile. Rien n’est plus romantique que de compter les étoiles au clair de lune. Mais quand les moustiques et autres bestioles s’invitent dans votre duvet, c’est tout de suite moins sympathique. Avec cette bulle transparente située à Allauch, dans les Bouches-du-Rhône, vous pourrez alors profiter d’être au cœur de la nature sans jamais être enquiquiné. Et c’est plus bio que tous les insecticides.

    Dormir dans un phare, une idée vertigineuse. Envie de calme et de solitude ? Cette chambre au Phare de Kerbel entièrement équipée et perchée à 25 mètres de haut vous offrira les deux. Bonus, une vue panoramique imprenable sur la commune de Riantec (Morbian) et la Petite Mer de Gâvre. Pour une fois, prenez de la hauteur.

    Offrez-vous un avant-gout d’Hollywood. Beuzeville en Haute-Normandie ce n’est pas exactement la Californie. Mais une nuit passée dans cette caravane culte de la marque Airstream et c’est déjà l’American Dream à 2 heures de Paris. Souvenez-vous : Bagdad Café, Independence Day, Mars Attacks !, Space Cowboys… on ne compte plus les films où elle apparaît. Fan de vintage, à vous d’y rejouer votre film préféré !

    Vivez comme un Schtroumpf. À Fère-en-Tardenois, dans l’Aisne, cette maison-champignon en bois semble sortir d’un conte pour enfants ou d’une bande dessinée. Pourtant, tout y est fait pour passer un week-end cocooning : vous pourrez ainsi, en dégustant une bonne bouteille, disserter à loisir si l’on doit dire « tire-bouschtroumpf » ou « schtroumpf-bouchon ».

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.