Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Les 5 (meilleures) astuces pour produire votre nourriture tout seul

    Réussir à se nourrir à partir de ce qu’on produit, cela paraît fou. Mais avec un peu de patience et de volonté, c’est faisable ! Voici cinq conseils pratiques pour vous lancer et avoir vos repas à portée de main.

    Allez-y un légume après l’autre. Être indépendant prend du temps. N’espérez donc pas remplir vos remises de conserves hyper variées dès la première année. Commencez par quelques fruits et légumes, une première serre, avant de vous agrandir et d’adapter vos besoins. Puis viendront les poules et pourquoi pas d’autres animaux comme une vache, des moutons ou des oies. Le processus pour produire tous les aliments nécessaires à une alimentation équilibrée peut durer jusqu’à 10 ans.

    Pour pousser, prenez de la hauteur. Tout le monde n’a pas un bout de terrain pour y faire pousser ses légumes préférés. C’est là que l’hydroponie va devenir votre meilleure amie. Cette agriculture hors sol est une technique ancienne qui consiste à remplacer la terre par un substrat neutre et inerte (sable, gravier ou billes d’argile). Elle permet en plus d’économiser de 70 à 90% d’eau par rapport à une culture classique. Au besoin, Makery a élaboré ce tuto pour vous lancer.

    Soyez connecté. Nous vous faisions découvrir il y a peu les bacs de Biopratic, surélevés et connectés à l’arrosage contrôlé, mobilier indispensable de vos terrasses et balcons. Pour votre salon, Fresh Square s’assortira parfaitement à votre déco. En plus d’être autonome, ce potager intérieur est… bio ! Leur terreau est en effet 100 % naturel, contenant lui-même des graines répondant aux exigences de l’agriculture biologique.

    Et si votre espace est vraiment limité, Foop se glissera dans n’importe quel recoin de votre studio. Cette petite capsule, inventée par des Japonais (évidemment !) permet de cultiver plantes, salades et herbes sans difficulté. Vous pourrez suivre leur croissance sur votre smartphone et ainsi changer intensité de la lumière, chaleur ou humidité en quelques coups de doigts.

    Pensez collectif, agissez collaboratif. Il existe des dizaines d’initiatives pour éviter les intermédiaires et jouer l’entraide. Les plus répandus sont bien sûr les jardins ou les poulaillers collectifs. Mais il existe aussi le prêt de terrain pour ceux qui n’ont pas la main verte ou plus la capacité de jardiner leur parcelle. Ces échanges solidaires et conviviaux sont facilités par des sites comme Savez-vous planter chez nous ?, Je partage mon jardin ou Prêter son jardin. Ça vous permettra en plus de vous faire de nouveaux amis avec qui échanger vos récoltes !

    Si rien ne va plus, déménagez à Albi ! La ville du Tarn met en effet tout en place pour que d’ici 2020, ses 50 000 habitants se nourrissent uniquement en circuits courts et avec des denrées produites localement. Des mini-potagers et vergers sont prévus en ville où les Albigeois pourront cueillir librement fruits et légumes. Le tout en favorisant le bio. Faites vos cartons !

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.