300 km à pied : par solidarité avec les SDF, ils marchent de Lyon à Montpellier
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
300 km à pied : par solidarité avec les SDF, ils marchent de Lyon à Montpellier
Hilaire Picault |  03/01/2020 14:34
300 km à pied : par solidarité avec les SDF, ils marchent de Lyon à Montpellier

Au lieu de profiter de leurs vacances de Noël, deux Lyonnais se sont mis dans la peau des SDF et ont fait 30 kilomètres par jour en ne comptant que sur la générosité des passants. Récit d'un voyage atypique.

600 000 pas. Lundi 30 décembre à 13h, Mohamed Djellouah et Miloud Bouhidel traversaient enfin la place de la Comédie de Montpellier après dix jours de marche intenses. Parti de Saint-Fons, en banlieue de Lyon, le duo venait d’aligner plus de 280 kilomètres à pied. Tous deux maraudent déjà régulièrement au sein d’associations lyonnaises pour nourrir les plus démunis. Mais ils voulaient cette année aller plus loin – dans tous les sens du terme.

Pour attirer l’attention médiatique sur les conditions de vie qu’endurent ceux-ci et démontrer que les sans-abri ne sont pas des mendiants immobiles au bout d’une rue mais qu’ils ont une vie à part entière, Mohammed et Miloud ont pris un bâton de pèlerin et se sont mis en marche.

Arrivée à Montpellier

Posted by Donner Des Ailes on Monday, December 30, 2019

Donner confiance en l’humanité. La « Marche des oubliés de la rue » les a amenés à parcourir entre 20 et 30 kilomètres chaque jour, sans argent ni nourriture. Seulement équipés d’un sac à dos, d’une tente et d’un duvet, les deux marcheurs annonçaient à leur départ : « Nous comptons uniquement sur la solidarité des personnes croisées sur notre route. » Un repas, un hébergement pour une nuit ou une douche… leurs demandes étaient simples et rappelaient une réalité en poussant chacun à s’investir.

« On veut […] que les gens arrêtent d’ignorer les sans-abri, qu’ils les regardent et qu’ils aident aussi. »

Un combat loin d’être gagné en France : si plusieurs personnes les ont rejoints dans leur marche ou ont apporté des couvertures, au 6e jour, ils avaient dormi deux fois dehors et n’avaient pu prendre qu’une seule douche.

2020, l’odyssée. Incidemment, les deux maraudeurs ont terminé leur épuisant périple au pied de la fontaine des Trois Grâces prisée par les sans-abri pour faire un brin de toilette lorsqu’elle est en eaux. Or, Montpellier est justement sous le coup de l’émotion : face à la gare, un quatrième SDF est décédé cette année des suites de ses terribles conditions de vie, peu avant les fêtes de Noël. De même plus tôt à Lyon. De même encore le 31, à Metz…

Les associations de Mohammed et Miloud (Donner des Ailes et Des sourires, un espoir pour la vie) ont monté une campagne de dons atteignant 2975 euros qui seront reversés pour aider les sans-abri. Mais la vraie solution a été donnée par nos deux marcheurs au Midi Libre : « Chacun doit prendre ses responsabilités. Si tout le monde y met du sien, a le courage d’aller à la rencontre de ces personnes, alors les choses ne seront plus les mêmes. »

Marche SDF solidarité

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !