Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    30% de bouchons en moins grâce aux voitures autonomes

    Des chercheurs allemands montrent qu’en développant les voitures sans chauffeur et le nombre de passager par véhicule, un embouteillage sur trois disparaîtrait et notre temps de trajet réduirait d’autant.

    Laisser faire l’ordinateur. La voiture autonome serait-elle la solution à la congestion des villes ? Une étude allemande, menée en collaboration avec les experts du trafic de l’institut de technologie de Karlsruhe (KIT) et du cabinet de conseil en mobilité de Munich MobilityPartners, a analysé le futur du trafic routier de la ville d’Ingolstadt, au nord de Munich. Si toutes les voitures sont autonomes et que la gestion du trafic est automatisée, les chercheurs montrent que le gain de temps sur la route serait de 30%. Et ce, même s’il y a plus d’automobilistes.

    Une amélioration dès 40% de robots. On l’a compris, dans un monde parfait, les ordinateurs maintiendront la distance nécessaire avec les autres véhicules, ne conduiront pas trop vite et obéiront à tous les feux de circulation. Bref, respecteraient le code de la route. L’étude prend aussi en compte le fait qu’avec un nombre croissant de voitures autonomes, davantage de personnes âgées et d’enfants auraient accès à la mobilité et que les robots-taxi seraient en concurrence avec les transports publics locaux. Aujourd’hui, les Allemands estiment qu’il faudrait au moins 40% de voitures autonomes en plus pour commencer à voir une amélioration du trafic.

    Des voitures mieux partagées. Certains sont moins optimistes. Pour ces Américains, la voiture autonome ne résoudrait pas les bouchons. Ils pensent que plus de personnes délaisseraient les transports en commun pour emprunter des véhicules autonomes et que l’utilisation de ces voitures robotisées pourrait conduire à une augmentation de 5,5% du trafic. Mais ce n’est pas la seule solution. Même si on est encore très loin d’un monde où chaque véhicule sera conduit par un robot, l’une des clés pour des routes moins saturées est déjà accessible : partager son véhicule. Car on ne supprimera les bouchons que si l’on passe d’une moyenne d’1,1 personne par voiture à 1,3.  Alors si vous haïssez les embouteillages, deux options : faire monter un auto-stoppeur ou proposer votre voiture en autopartage.

    Résultat de recherche d'images pour "Place de stationnement"

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les coups de coeur SEAT

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.