Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    3 commerces qui appartiennent à leurs clients

    Le client est roi. L’expression n’a jamais été aussi bien incarnée que dans les supermarchés collaboratifs où la clientèle joue à la fois le rôle d’actionnaire, de personnel et de consommateur. On vous ouvre la porte de trois d’entre eux.

    En matière de supermarché collaboratif, on connaissait La Louve à Paris ou La Cagette à Montpellier. Face au succès du modèle qui fait travailler ses clients, l’idée est sortie de sa tanière et s’est reproduite. N’importe qui, moyennant une participation financière, peut devenir copropriétaire de l’un de ces louveteaux et participer à toutes les prises de décision. En échange de quelques heures de bénévolat tous les mois, les clients peuvent également accéder à des produits majoritairement bio, locaux et artisanaux pour un budget 15 à 40% moins élevé.

    Au-delà des supermarchés, le principe se décline pour les bars, cafés, boulangeries… Voici notre sélection de lieux où le caddie véhicule la démocratie.

    La Scopéli de Nantes, un magasin agité du bocal. La coopérative Scopéli a décidé d’aller un peu plus loin dans son engagement pour un commerce responsable. Si elle fonctionne sur le même modèle que ses pairs, cette super supérette a placé la lutte contre le gaspillage au cœur de ses préoccupations : lors de son ouverture à la rentrée 2017, elle proposera des produits en vrac à ses clients-gérants. scopeli.fr

    Le Social Bar à Paris, un bar qui fait mousser la solidarité. Ouvert à Paris en octobre dernier, le Social Bar est un « laboratoire de convivialité à impact social« . Ses 175 co-patrons participent aux Assemblées Générales, choisissent la musique, passent derrière le bar, organisent des soirées délurées et engagées… Les clients non-actionnaires sont invités à boire des bières solidaires : le bar reverse 50% de ses bénéfices à des associations pour l’emploi. social-bar.org

    La Bakery Dunbar en Écosse, la boulangerie où tout le monde met la main à la pâte. Dans un village écossais frappé par la crise, les habitants ont décidé de sauver leur boulangerie. La Bakery Dunbar n’a pas de propriétaire : elle appartient aux 700 habitants de la commune qui cogèrent le lieu. Chacun possède ainsi une voix lors des assemblées où les décisions sont votées et certains se relaient même au four et au moulin pour proposer des viennoiseries à tout le quartier. thebakerydunbar.co.uk

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.