3 ans après, presque la moitié de la France est revenue au 90 km/h
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
3 ans après, presque la moitié de la France est revenue au 90 km/h
Vincent Pons |  26/12/2021 20:26
3 ans après, presque la moitié de la France est revenue au 90 km/h

Sur 96 départements en France métropolitaine, 37 territoires sont revenus sur cette décision prise en 2008 par le gouvernement d’Édouard Philippe.

Les Gilets jaunes peuvent se réjouir. La limitation à 80 km/h n’aura pas eu un grand succès sur le long terme et les routes à 90 km/h font un come-back fracassant sur une bonne partie du territoire. Un retour permis grâce à la loi LOM (Loi d’orientation des mobilités) promulguée le 24 décembre 2019. Depuis cette date, les autorités disposant du pouvoir de la police de circulation peuvent relever la limitation de vitesse sur certaines voies. Les départements ont bien entendu le message et les panneaux de limitation à 90 km/h refleurissent sur les routes nationales. 

Diagonale du vide. Majoritairement, le relèvement de la vitesse de circulation a lieu dans des départements ruraux à faibles densités de population. Cela va de l’Hérault au Calvados, et certains conseils départementaux justifient leur décision en expliquant lutter contre l’enclavement des territoires et ainsi diminuer les temps de parcours. Enfin, on imagine que cette décision fait surtout très plaisir à de nombreux administrés. 

Les 37 départements vont bientôt accueillir l’Isère. La collectivité Rhodanienne va bientôt effectuer un retour progressif de la vitesse à 90 km/h sur ses routes. Le département de l’Yonne a, lui, fait le choix de la démocratie et durant ce mois de décembre, les Icaunais sont consultés à ce propos. 

Un mal pour un bien. Bien évidemment, passer les routes à 90 km/h ne se fait pas d’un claquement de doigts. Le département doit soumettre la proposition à un examen et à un avis de la Commission départementale de sécurité routière et il est demandé aux préfets de faire un point de situation trimestriel. Car oui, l’abaissement de la vitesse a aussi un intérêt : selon le Cerema (Centre d’études sur les risques liés à la mobilité), lors des 20 premiers mois du passage à 80 km/h, 349 vies ont été épargnées. 

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !