25% des déchets plastiques bientôt recyclés en carburant
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
25% des déchets plastiques bientôt recyclés en carburant
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  18.02.2019
25% des déchets plastiques bientôt recyclés en carburant

Des chercheurs américains annoncent être capables de transformer les vieilles bouteilles, emballages et autres jouets polluants en essence et diesel. La fin d’une hérésie écologique ?

300 millions de tonnes de plastiques à la mer. Inutile de vous faire un long topo sur l’un des plus grands crimes de la société de consommation ; le plastique est hélas encore partout dans nos vies, mais aussi dans la nature où il termine souvent sa course pendant de très nombreuses années – voire des siècles puisqu’il faut compter entre 100 et 1000 ans pour sa dégradation complète.

Tous les ans, ce sont donc 300 millions de tonnes de plastiques qui viennent rejoindre d’autres tonnes d’objets dans la mer, les forêts, bref, partout. Pour en finir avec ce non-sens, les équipes du monde entier se mobilisent depuis plusieurs années et cette fois, c’est une équipe américaine qui déclare avoir trouvé une technique pour recycler intelligemment un quart de ces déchets. Soit 75 millions de tonnes, bientôt dans vos réservoirs.

Le polypropylène est ton ami. Si le plastique fait tant de mal à la planète, c’est notamment à cause du polypropylène, un polymère largement utilisé dans la grande distribution, et dont on ne savait jusque-là que faire – si ce n’est le jeter par la fenêtre des voitures, sur l’autoroute. Comme il est bien connu que rien ne se perd et que tout se transforme, des chimistes de l’université Purdue, dans l’Indiana, ont révélé dans une étude publiée dans Sustainable Chemistry and Engineering qu’ils étaient désormais en mesure de convertir 25% de cette matière en essence ou en diesel. Comment ? En soumettant cette matière rebelle à de « l’eau supercritique », c’est-à-dire à une pression extrême et une température pouvant monter à 500°C. 90% du polypropylène pourrait ainsi être transformé en essence directement assimilable pour les moteurs. Et même si le polypropylène ne représente que 25% des déchets plastiques mondiaux, c’est ce qu’on appelle un bon début.

Samuel Le Bihan approves this message. En France, un homme a déjà entendu ce message et, surprise, c’est Samuel Le Bihan. Avec son association Earthwake, il s’est aussi lancé pour objectif de transformer le plastique en gazole et essence, et a obtenu le trophée Green Deal grâce à Chrysalis, une invention de la taille d’un conteneur et capable de transformer « 30 à 50 litres de carburant avec 30 à 50 kg de matière, et ce en moins d’une heure trente maximum ». En cours de finalisation, un premier démonstrateur devrait voir le jour avant l’été et prouve, en outre, qu’on peut parfaitement recycler un acteur en écologiste. Blague à part, tout ce beau monde a du boulot : depuis 50 ans, ce sont plus de 5 milliards de tonnes de plastiques qui ont été produits et jetés par l’homme. Et ça, hélas, ce n’est pas un film.

déchet plastique Recyclage

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire