Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    Université cherche Prof de LEGO pour reconstruire l’éducation

    C’est l’annonce qui a fait le tour du web la semaine dernière : la prestigieuse université de Cambridge vient de clôturer sa campagne de recrutement pour trouver un professeur de… LEGO afin de révolutionner l’enseignement britannique.

    Un salaire à 8000 briques. Toujours classée comme l’une des cinq meilleures au monde, la prestigieuse université de Cambridge a toujours de quoi surprendre, et pas que pour le salaire proposé (8000€) pour ce job atypique. Comme décrit dans l’annonce, les postulants devaient être « curieux et ouverts d’esprit » mais surtout être « des spécialistes dans l’éducation et la psychologie de renommée internationale ». Même en connaissant toute la gamme « Ninjago », c’était pas gagné. La raison de cette exigence ? En plus de sa chaire d’enseignant, le chercheur devait développer une discipline de recherche novatrice : la formation par le jeu.

    Votre mission, si vous l’acceptez : prendre la direction du Centre de recherche sur l’éducation par le jeu, le développement et l’apprentissage et définir le champs concret des recherches de cette nouvelle matière. Réputée pour pour son approche interdisciplinaire, Cambridge a en effet ouvert ce centre en 2005, afin de tenter de démontrer que le jeu peut améliorer l’apprentissage et les résultats scolaires.

    Construire le futur. Si l’on en croit la fondation LEGO – qui co-finance quand même cette chaire à hauteur de quatre millions de livres – le jeu serait un puissant moteur d’apprentissage qui participe également à la construction du bien-être et du développement personnel, chez les enfants notamment. Jouer donnerait une formidable motivation parce que cela renforcerait l’implication personnelle de l’apprenant tout en développant sa part créatrice et son esprit d’équipe. Hélas, répond la célèbre Université, à ce jour rien de tout cela n’a été démontré. Mais le futur reste à construire.

    Et justement, les vieux Anglais ont rassemblé leurs briques. À terme, Cambridge compte utiliser les avancées découvertes par le Centre et son nouveau directeur pour inciter le gouvernement à inclure le jeu dans les autres établissements du Royaume-Uni. Les fans de Playmobil s’en mordent déjà les doigts…

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.