Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des taxis volants sans pilote à Dubaï ? YOLO.

    Impossible n’est pas doubaïote ! À partir de juillet prochain, la ville lancera une flotte de drones autonomes capables de transporter un passager pendant trente minutes. Finis les bouchons !

    À Dubaï, aux Émirats arabes unis, les policiers roulent en Lamborghini, les pompiers se déplacent en jetpacks, alors, pensez-vous, les civils peuvent bien bouger en drone. Ainsi, l’Autorité des routes et des transports vient d’annoncer qu’il sera possible à partir de juillet de se déplacer dans des taxis volants sans pilote.

    25% des déplacements autonomes dès 2030

    Les passagers embarqueront depuis une station au sol. Une fois à bord, il n’auront qu’à choisir leur destination depuis la tablette tactile à bord et volez jeunesse. Côté spécifications techniques, ce drone-hélicoptère autonome « Ehang 184 » pèse 200 kg. Il sera en mesure de parcourir jusqu’à trente kilomètres à une vitesse de 100km/h et pourra transporter un individu pesant jusqu’à cent kilos.

    L’annonce intervient à un moment où le gouverneur de la ville a fait savoir qu’il voulait que 25% des déplacements se fassent dans des engins autonomes à l’horizon 2030 et clairement, le drone taxi fait partie du plan (idem pour l’Hyperloop d’Elon Musk). Dans cette affaire qui ressemble à s’y méprendre au synopsis du Cinquième Élément, on devrait être fixé d’ici six mois. On ne sait toujours pas à quoi carbure les Émiratis, mais si leur délire se concrétise, voilà un business qui pourrait tout simplement uberiser Uber. Fallait le faire.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.