Plus fort que le papier recyclé : le papier réinscriptible !
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Plus fort que le papier recyclé : le papier réinscriptible !
Henri Presson |  21.02.2017
Plus fort que le papier recyclé : le papier réinscriptible !

Plus de papier dans l'imprimante ? Pas grave. Des scientifiques viennent de mettre au point un nouveau type de revêtement imprimable et effaçable à l’envie. La forêt dit déjà merci.

Attaque chimique sur une forêt. Recycler le papier, c’est déjà une initiative louable. Sauf que (désolé de casser l’ambiance) nettoyer les feuilles de leurs encres nécessite des produits polluants. Et il ne faut pas se leurrer, lorsqu’un hectare est déforesté pour fabriquer des ramettes de feuilles A4, la surface équivalente n’est pas toujours reboisée. Mais bonne nouvelle : la parade ultime vient d’être trouvée par une team scientifique sino-américaine grâce à l’invention du papier réinscriptible.

Les makers du jour viennent de Riverside en Californie, du Laboratoire national Lawrence-Berkeley et de l’université de Shandong en Chine. Ensemble, ils ont inventé ce nouveau support parfait pour toutes les infos temporaires, généralement imprimées sur des supports finissant à la poubelle : journaux, magazines, brochures, mails de boulot, notice de produit, etc.

Ré-imprimable 80 fois

Ce document s’auto-nettoiera dans cinq jours. La feuille est recouverte d’un revêtement de nanoparticules de couleur bleue et sensibles aux rayons ultraviolets. L’impression se fait grâce à des lampes U.V. et laisse apparaître le texte. Progressivement, le papier retrouve sa couleur bleue au bout de cinq jours et est ré-imprimable encore 80 fois. Mais il est possible d’effacer immédiatement le contenu en chauffant la feuille à 120°C pendant dix minutes.

Vers le snapchat du papier. La lecture de l’intégrale de Marc Levy sur ce super-papier n’est pas pour tout de suite. En effet, les chercheurs souhaitent encore fabriquer une imprimante laser adaptée pour imprimer à grande échelle… et en couleur aussi. Toutefois, les scientifiques assurent déjà que les coûts de fabrication de ce revêtement, applicable sur le papier conventionnel par un simple trempage ou vaporisation, seront faibles. Merci la technologie, on va donc pouvoir imprimer à tire-larigot tout en laissant la nature en paix.

Toutes les informations sur la revue Nano Letters.

encre Impression Recyclage

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire