En 2040, des plantes-robots pourraient construire nos maisons
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En 2040, des plantes-robots pourraient construire nos maisons
Thomas Ducres |  06.02.2018
En 2040, des plantes-robots pourraient construire nos maisons

Réconcilier la technologie et la nature et faire pousser nos maisons grâce à des plantes téléguidées, c’est le projet dingue d’une armée de scientifiques européens. Nom de code : Flora Robotica.

Arroser ma maison. L’avenir de cette ville du futur, longtemps fantasmé, pourrait bien enfin prendre forme grâce à une idée à la fois ancestrale et complètement barrée. Le principe : robotiser nos plantes grâce à un mécanisme composé d’objets connectés. On doit cette technologie, en cours d’expérimentation, à des biologistes, informaticiens et ingénieurs venus de toute l’Europe, et regroupés sous le nom Flora Robotica.

L’équipe de Flora Robotica annonce que la création de murs, de toits et de bancs serait techniquement possible d’ici 20 à 30 ans.

Des plantes électroniques pour des mégastructures. Jusque-là, on pensait que la technologie était la pire ennemie de la nature (et cela s’est souvent vérifié, okay), mais ce projet de végétalisation intelligente consiste ni plus ni moins à remplacer la brique et le béton par un maillage de végétaux pilotés à distance. En clair : il s’agit, à terme, de faire pousser les villes, comme on ferait pousser des légumes.

Maison du futur, mode d’emploi. Pour en arriver là, les chercheurs de Flora Robotica sont partis d’un constat simple : les plantes étant par essence attirées par la lumière (et la bleue en particulier), il suffit de les diriger grâce de petits robots équipés de LED, de manière à construire des édifices selon la forme souhaitée. Chaque robot fonctionnant comme un passage de témoin lumineux, les plantes seraient alors guidées tout en étant évidemment arrosées et traitées mécaniquement grâce aux outils de contrôle.

L’équipe de Flora Robotica annonce que la création de murs, de toits et de bancs serait techniquement possible d’ici 20 à 30 ans. En attendant, ils ont décroché un financement de l’Union européenne, dans le cadre de son plan Horizon 2020. Une saine manière de se faire arroser, a-t-on envie de rajouter.

Fleurs smart city ville intelligente Ville végétale

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire