Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    En 2021, on lévitera à 320 km/h sur des autoroutes magnétiques

    Pour filer aussi vite qu’une Formule 1, une firme américaine a mis au point des supports magnétiques qui transporteront nos voitures en toute sécurité dès 2021. Aussi rapide mais plus tôt que l’Hyperloop…

    L’anti-Hyperloop. Le projet de la firme américaine Arrivo se sert d’un procédé similaire à celui du gros tunnel d’Elon Musk mais sans utiliser de tubes. Il sera donc plus facile à mettre en œuvre. Ici, les voitures seront arrimées dans des wagonnets qui lévitent sur des aimants et glissent sur des pistes magnétiques le long des autoroutes. Pas besoin donc de se lancer dans de grands travaux, mais simplement d’équiper les routes existantes.

    Zorro est arrivo. « Je ne connais personne qui souhaite passer plus de temps dans les embouteillages », lançait, goguenard, Brogan BamBrogan, le fondateur d’Arrivo. Ça tombe bien car, en utilisant la même technologie que les trains à sustentation magnétique, le wagonnet peut atteindre 320 km/h en vitesse de pointe. D’une part parce qu’il est tracté à l’avant grâce à des électroaimants disposés le long du trajet, d’autre part parce qu’il est piloté par une IA, enfin et surtout parce qu’il est sans friction avec le sol.

    Multiplier le trafic par dix, mais pas les bouchons. Pour contenter tout le monde, des wagonnets pour les transports en commun et pour le fret de marchandises sont également prévus. Selon Brogan BamBrogan, ancien ingénieur en chef de l’Hyperloop, ces wagonnets magnétiques réduiront considérablement le temps de trajet d’une ville à l’autre, tout en éradiquant embouteillages et accidents. Avec un trafic de 20 000 wagonnets par heure sur les grands axes, contre 2 000 véhicules aujourd’hui, beaucoup plus d’automobilistes pourront se déplacer en même temps, ce qui devrait définitivement fluidifier le trafic. Vous en doutez ? Attendez de lire les projections proprement affolantes.

    Grâce à un partenariat avec la ville de Denver, un premier test sera mené en 2019 pour relier l’aéroport et le centre-ville. Temps de trajet estimé : 9 minutes, au lieu de 55 actuellement. Bouclez vos ceintures.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.