Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    En 2018, on pourra faire du vélo sur l’eau

    C’est le moment des bonnes résolutions, alors choisissons de se remettre au vélo. Pour aller bosser déjà, mais aussi sur des lacs et des rivières avec ce vélo d’un nouveau genre inventé par des Néo-Zélandais.

    Pas que des pédales. Entre le cyclisme, incarnation du dépassement de soi et de l’endurance, et le pédalo, qui lui symbolise la glande au soleil, il n’y avait rien de commun. C’est désormais dépassé avec le vélo de Manta5. L’hydrofoiler XE-1 combine des ailerons pour assurer votre stabilité sur les flots et surtout des foils, ces jets d’eau qui permettent de glisser (ou au moins se maintenir) au-dessus de la surface.

    Toujours à flot. Ne craignez rien, vous n’aurez pas à palmer comme un cygne dans la vase en vous tordant sur le pédalier, puisqu’un moteur électrique 400W (et une batterie au lithium) vous assiste et active les deux hydrofoils. Du coup les Néo-Zélandais de Manta5 assurent qu’on peut atteindre 15 km/h, sur lacs comme en mer. Le matériel en fibre de carbone est évidemment léger et son design modulaire permet de le transporter facilement dans le coffre pour rejoindre la côte. Et si on tombe ? Le vélo flotte et il suffit de se remettre en selle et pédaler pour ressortir de l’eau et retrouver la surface.

    À l’eau tout le monde. L’idée du XE-1 est venue à Guy Howard-Willis, déjà fan de cyclisme et de sports nautiques, en 2010 quand l’hydrofoil est arrivé sur le marché. Il a remanié à son compte une idée d’aquabike du designer Roland Alonzo et a monté une campagne de crowdfunding pour le financer qui a pulvérisé les compteurs. Depuis, ses prototypes courent les salons et entassent les médailles. Sur la ligne d’arrivée, pourtant, on ne voyait rien venir. Cette fois ça y est : aucun prix n’a été donné mais Manta5 annonce une sortie en 2018 en Nouvelle-Zélande pour tester le marché et assurer la qualité.

    Car Howard-Willis voit plus loin que nous permettre d’aller au bureau en passant par les rivières ; il imagine que ce système de propulsion hydraulique pourrait remplacer les jetpacks et aider les pompiers ou services de sécurité fluviaux. Perso, on rêve plutôt d’aller pique-niquer sur une île déserte sans se taper le bruit et l’odeur du moteur d’un Zodiac…

    Les précommandes se font sur manta5.com.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.