Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Le surf swag et pépouze

    Vous n’avez pas de bras, pas de condition physique, mais l’idée de parader sur une planche de surf vous excite ? Alors, c’est SwagSurf qu’il vous faut. Pourquoi ? Parce qu’il y a un moteur pardi !

    Point Break. 2017 est l’année de l’hoverboard. Et puisque que la vague est énorme, autant la prendre : voilà la philosophie de la marque Swagtron. Pour rappel, cette entreprise américaine a commencé par exploser la concurrence ces deux dernières années en imposant son Swagway, le fameux machin à deux roues latérales qu’on voit désormais littéralement partout. Le marché commençant à être saturé sur la terre ferme, Swagtron a décidé de déporter le business sur un terrain vierge : la mer ! Présentée à Las Vegas au cours du CES17, SwagSurf est la première planche de surf électrique.

    25km/h sur une mini-planche gonflée. Sur le papier, ça ressemble à une board de paddle. Mais quand on s’approche, cette planche de 2,5 mètres de long réserve des surprises. D’abord, elle est pliable en trois et se range dans une petite mallette. Fini de se la péter avec la planche calée sur le toit d’un mini van jaune et mauve peinturluré de petites fleurs, certes, mais de retour dans votre studio de 25m2 où vous passez cinquante semaines par an, avouez, c’est plutôt pratique. Ensuite, la planche a la particularité de se gonfler. Avec de l’air. Et comme tout surf qui se respecte, il est doté d’ailerons pour assurer la stabilité.

    Le coup de jus. Mais surtout – on y vient, sacrebleu ! – le SwagSurf est équipé d’un moteur à l’arrière, contrôlable par une télécommande. Le surfeur peut choisir sa vitesse et pousser la bête jusqu’à 25 km/h, sur un temps de batterie autour des 45 minutes par charge. En gros, SwagSurf, c’est le moyen de se mettre au surf sans trop d’effort, pour revenir vers la rive sans trop se fouler. Alternative : en ramer le moins possible quand on est amateur de stand up paddle. Si on oublie le concept du bateau à moteur et la mauvaise foi, l’objet révolutionne le créneau et devrait être disponible à l’horizon du printemps. Prévoir autour de 2000 euros. Allez, c’est au moins ce que la vente de votre van de hippie va vous rapporter, non ?

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.