Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Lemonade, l’assurance éthique dirigée par une intelligence artificielle

    Une souscription via Messenger en 90 secondes, des remboursements en 3 minutes et un certain sens de l’éthique : l’assurance du futur est-elle une intelligence artificielle ? C’est que ce veulent prouver les New-Yorkais derrière Lemonade.

    L’assurance collaborative s’est répandue un peu partout dans le monde depuis quelques années. Si elle reste un marché de niche, elle a pourtant permis quelques succès, comme Friendsurance en Allemagne, TongJuBao en Chine ou, plus récemment, Lemonade aux États-Unis.

    Assurance super-fast et super cool. Après plus d’un an d’existence sous les radars, Lemonade a fini par sortir du bois et se lancer sur le marché de l’assurance habitation à New York. Boosté aux chatbot et appli smartphone, cet assureur nouvelle génération veut casser les codes et permettre aux internautes de s’assurer en moins de 90 secondes via leur Facebook Messenger, puis d’être remboursé en à peine plus de temps qu’il ne faut pour envoyer ses documents. Mais au-delà de la technique, il y a l’idée de simplifier le système et faire profiter la communauté.

    Rassurer les assurés. Le constat de départ est assez simple : les assureurs ont souvent mauvaise réputation auprès de leur clients. La raison, ce sont ce qu’on appelle les intérêts contradictoires : plus un assureur vous reverse en cas de sinistre, moins lui et ses actionnaires font de profit. Pour y palier, Lemonade se rémunère uniquement en prélevant 20% des cotisations. Toujours dans un soucis de transparence, l’argent non réclamé est en outre directement reversé à une œuvre de charité choisie par le souscripteur. Innovant dans sa démarche, Lemonade s’impose comme un acteur… rafraîchissant !

    Solidarité made in France. Le modèle semble plus compliqué à importer dans l’hexagone. La faute à la réticence des assurés à partager le risque en famille ou entre amis. Deux courageux à signaler : Inspeer, lancé de manière assez confidentielle sur le marché de la franchise auto, et Otherwise sur le secteur de la santé. Le principe est toujours le même : vous remplissez un profil, l’assureur se charge d’organiser des communautés d’une centaine d’assurés. Chacun cotise dans un pot commun au sein de sa communauté, dans lequel on puise pour rembourser les « petits sinistres ». Pour les plus gros tracas, on revient à un contrat plus classique. Il reste de l’argent dans le pot à la fin de l’année ? Il est redistribué entre les membres de la communauté, ce qui a tendance à inciter à adopter les « bons comportements ». Et soudain, vous aimez votre assureur puisqu’il vous aide à gagner du temps… et de l’argent.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.