100 000 bornes de recharge en France en 2022 ? C'est pas gagné !
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
100 000 bornes de recharge en France en 2022 ? C’est pas gagné !
Robin Ecoeur |  07/01/2021 10:17
100 000 bornes de recharge en France en 2022 ? C'est pas gagné !

Selon l’Avere, l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique, il faut relancer la dynamique puisque à la fin octobre 2020, la France ne comptait que « 28 928 points de recharge ouverts et accessibles au public ».

Environ 70 000. C’est le nombre de bornes qu’il manque à la France pour atteindre son objectif de 100 000 bornes à la fin 2021 annoncé par Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, en octobre dernier. Or, au même moment, le pays comptabilisait, selon l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique, 28 928 bornes, soit « une évolution de 0,2% du nombre de points de recharge depuis juin 2020 ». Aujourd’hui, la France compterait 1 point de recharge pour 10 véhicules électriques.

Celles-ci sont situées sur des sites publics (42%), sur les parkings (37%) ou appartiennent à des entreprises et des commerces (21%). Un maillage qui n’est pas suffisant et pose des problèmes d’itinérance, c’est-à-dire la possibilité à un conducteur de trouver, sur son chemin, un réseau de recharge adéquat pour circuler sans se soucier de « tomber en panne ». Un frein pour de nombreux automobilistes pour qui l’usage de véhicules électriques n’est pas associé à de longs trajets, comme le révèle par exemple France 3 Occitanie.

100 millions d’euros. Ceci étant dit, il n’y a jamais eu autant de véhicules électriques sur les routes. L’Europe a passé la barre du million de voitures électriques vendues sur l’année et en France, les engins hybrides et électriques ont représenté 21,2% des nouvelles immatriculations en 2020.

Selon Le Monde, une centaine de nouveaux modèles 100% électriques vont arriver sur le marché en 2021. Certains sont dotés de grande autonomie allant jusqu’à 450 km. Dans ce contexte de forte hausse, l’objectif des 100 000 bornes est, sur le papier, une nécessité. Le gouvernement va-t-il réussir son pari ?

D’après l’Avere, qui pilote un programme baptisé ADVENIR afin de permettre « le financement de points de recharge privés ou ouverts au public de véhicules électriques », la France peut le faire : « L’objectif du gouvernement de 100 000 bornes à fin 2021 va nécessiter la mobilisation de tous les outils existants, tant financiers que législatifs, pour être atteint. » Le programme de l’Avere vise à financer « 45 000 points de recharge supplémentaires grâce à une enveloppe totale de 100 millions d’euros ». 

Quid des zones blanches ? Un plan pour l’installation de stations « de recharge rapide sur les aires de service du réseau autoroutier et des routes nationales » est en cours au sein du gouvernement. « Ces stations devront comporter au minimum 4 points de recharge rapide et donner la priorité aux installations de 150 kW, qui permettent une recharge en moins de 20 minutes », a indiqué Jean-Baptiste Djebbari. En coulisses, des acteurs privés comme Total, Engie ou EDF accélèrent le déploiement du réseau (par exemple Total a récemment remporté l’appel d’offres de Paris et compte également installer 300 bornes ultra-rapides en France avant 2022).

Les hypermarchés sont aussi sur le coup et installent des bornes sur leurs parkings pour faire venir les clients. « Leclerc promet 10 000 points de recharge d’ici à 2022, Lidl compte en installer 1100 d’ici fin 2021, et 2000 pour Système U », écrit le journal La Croix, qui précise que le coût pour les 70 000 bornes manquantes représenterait 500 millions d’euros. Pour l’instant, le gouvernement, avec l’aide d’ADVENIR, dispose d’une enveloppe de 100 millions pour aider à financer, entre 2000 et 9000 euros selon la puissance de la borne, les nouvelles installations.

Mais comme le gouvernement compte laisser les entreprises privées, via des aides, gérer le déploiement du réseau, certains craignent que celles-ci ne privilégient que les aires et les routes rentables, et laissent donc des zones blanches dans des régions moins habitées. Il faudra aussi que les conducteurs changent leurs habitudes : aujourd’hui, on recharge principalement son véhicule à la maison (40% des cas) ou au travail (40%). Bref, 100 000 bornes avant la fin de l’année, on a du mal à y croire.

borne de recharge France Mobilité électrique Voiture electrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !