10°C en moins : Lyon repeint ses trottoirs en blanc pour lutter contre la canicule
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
10°C  en moins : Lyon repeint ses trottoirs en blanc pour lutter contre la canicule
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  20/07/2021 15:08
10°C en moins : Lyon repeint ses trottoirs en blanc pour lutter contre la canicule

Les piétons vont être contents : 100 m² ont été repeints dans un quartier étudiant, faisant gagner près de 10°C en rayonnement direct.

Il y a de quoi s’inquiéter. Les conséquences à venir du dérèglement climatique se constatent aux quatre coins du monde : inondations en Allemagne, sécheresse au Canada, incendies aux États-Unis… Seule réponse possible, réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement. Mais plus proche de nous, il est aussi possible de contrôler la température urbaine.

En ville, où l’activité humaine dégage beaucoup de chaleur, l’architecture tend à la capter et à la renvoyer aux heures les plus fraîches, ce qui entretient une température permanente dans un lieu déjà peu ventilé. C’est ce qu’on appelle un îlot de chaleur. À Nantes, l’agence AURAN constatait des différences de 8°C entre certains quartiers, et jusqu’à 14°C entre Nantes et le reste du département.

Ligne blanche. Les routes goudronnées, notamment, réfléchissent les UV au lieu de les absorber. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut couper cet effet, simplement avec une peinture plus claire. Ce qui a poussé plusieurs grandes villes à « blanchir » leurs routes, de Los Angeles… à Caen. Dernière en date, la municipalité de Lyon a lancé une expérimentation dans le quartier étudiant de la Guillotière.

https://twitter.com/grandlyon/status/1413075453003304960?s=20

-10°C en ville. Les services techniques ont recouvert 100 m² de voirie de Climat’road, une peinture « anti-chaleur » plus « isolante parce qu’elle est constituée de billes de céramique qui sont elles-mêmes constituées de vide », précise la responsable voirie de la Métropole de Lyon à FranceInfo. Un isolant thermique fort qui coupe efficacement la réverbération, comme le démontre le thermomètre électronique : « Avec un revêtement existant sur un asphalte noir, on est à 41,4°C », constate l’agent municipal avant de se tourner vers la surface repeinte et d’annoncer qu’ici, « on est à 30,3°C ».

Le top, on le sait, serait de remplacer des éléments urbains par de la verdure. Planter des arbres fait de l’ombre, régule les pluies, limite les îlots de chaleur. Hélas, les villes n’ont pas toujours assez de place pour insérer cette végétation. C’est là qu’éclaircir la voirie portera ses fruits. La métropole de Lyon se donne un an pour suivre les effets de cette peinture avant de décider si elle étend la solution à d’autres routes.

Crédit photo : Thierry Fournier / Métropole de Lyon

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !